Le parquet a requis lundi 100 000 euros d’amende pour pratique commerciale trompeuse contre la banque BNP Paribas. Voici pourquoi.  

Elle n’a pas tenu ses promesses. Le parquet a requis lundi une amende de 100 000 euros contre la banque BNP Paribas, jugée devant le tribunal correctionnel pour tromperie commerciale. En cause ? Un produit financier vendu à ses clients en 2001 : le BNP Garantie Jet 3.

"Les épargnants devaient tripler leur mise en 10 ans, ils ont récupéré un capital amputé d'environ 10%", explique Le Parisien. Et ces derniers pensaient au moins récupérer leur mise. Les parties civiles réclament ainsi le versement de plusieurs centaines de milliers d’euros, alors que la banque avait réussi à encaisser plus de 20 millions d’euros grâce à ce produit.

Des frais mentionnés ?

Face aux critiques, une responsable de la BNP Paribas a déclaré que les frais imposés aux clients étaient mentionnés dans des notes de bas de page, dans les documents qui leur étaient remis. Et ce produit financier s’adressait à des clients "avertis" et "aisés", selon cette représentante. Ce que réfutent les avocats des parties civiles. Le délibéré aura lieu le 11 avril prochain. 

A lire aussi : La banque BNP Paribas pointée du doigt pour ses clauses abusives  

Publicité
C’est un nouveau coup dur pour la banque, qui avait déjà été pointée du doigt en décembre dernier par l’association UFC Que choisir pour ses nombreuses clauses illégales sur sa convention de compte de dépôt "Esprit libre". Encaissement des chèques et virements différés, changements de tarifs bancaires sans laisser la possibilité au client de résilier le contrat, décharge de toute responsabilité sur des défaillances… Les abus retenus étaient nombreux.

En vidéo sur le même thème - Frais de tenue de compte : une association d’usagers appelle à les refuser 

Publicité