Ce nouveau compteur électrique d’ERDF, qui sera installé dans les foyers français à partir de décembre 2015, interroge sur le respect de la vie privée. Explications.  

Pas encore installé mais déjà critiqué. A partir de décembre débutera l’installation du nouveau compteur électrique d’ERDF, Linky, dans les foyers français. Un boitier intelligent qui devrait permettre aux ménages de faire des économies sur leur facture mais qui pose surtout des questions sur l’utilisation des données privées récoltées, comme l’explique Metronews lundi.

L'objectif de ces nouveaux compteurs est en effet de collecter des informations sur les habitudes de consommation des Français pour que les producteurs d'électricité puissent anticiper les besoins énergétiques, et ainsi permettre de faire des économies.

Des données communiquées seulement sur accord du client

Publicité
Mais l’utilisation de ces données est critiquée par les associations de consommateurs. "La vraie question n'est pas comment les données sont transmises à ERDF mais comment elles parviennent au consommateur et comment des acteurs tiers y accèdent pour proposer des offres qui se voudront plus avantageuses", s'inquiète notamment Nicolas Mouchnino, chargé de mission énergie/environnement à l'UFC-Que Choisir, interrogé par Metronews.

Le ministère de l’Energie assure de son côté que les informations ne seront communiquées au fournisseur uniquement si le client l'accepte.

En vidéo sur le même thème : Linky, le compteur électrique intelligent d’ERDF 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité