Au moins 36 sont mortes et 147 ont été blessées mardi soir dans le triple attentat-suicide qui a eu lieu à l’aéroport international d’Istanbul-Atatürk, le 11e plus fréquenté du monde. 

Horreur à Istanbul après un triple attentat-suicide

Trois explosions ont eu lieu mardi soir à l’aéroport international d’Istanbul-Atatürk, en Turquie. Ces trois attaques suicide ont fait 36 morts et 147 blessés, selon le bilan provisoire. D’après les premiers éléments communiqués, les bombes ont retenti dans le hall d’entrée du bâtiment. Avec 60 millions de passagers annuels, cet aéroport est considéré comme le 11e plus fréquenté du monde. C’est également une zone de transit vers de nombreux pays du Moyen-Orient. Aussi, sa sécurité est renforcée depuis plusieurs années. Des portiques de sécurité sont installés à l’entrée même des terminaux pour faire passer les passagers et leurs bagages aux rayons X et aux détecteurs de métaux.

 

 

Deux kamikazes se seraient fait exploser dans la foule

 

 

C’est justement à cet endroit-là que les auteurs de l’attentats ont frappé mardi. Plusieurs personnes faisaient la queue pour passer ses détecteurs et pénétrer dans le reste de l’aéroport lorsqu’ils se sont fait exploser. D’après la chaîne NBC News, au moins deux des kamikazes se seraient frayé un chemin dans la foule avant de déclencher leurs armes automatiques, tandis qu’un troisième aurait pénétrer dans le terminal alors même que les portes de verres volaient en éclats. Tous les trois étaient par ailleurs arrivés en taxi, à l’instar des terroristes qui ont frappé l’aéroport de Bruxelles (Belgique) l’hiver dernier.

Publicité