C’est la question que de nombreux consommateurs ont adressée à l’UFC Que Choisir, ces derniers s’inquiétant sur l’utilisation des données enregistrées par le compteur. Explications.  

Après tout ce qu’ils ont entendu à propos de ce nouveau compteur électrique, ils n’en veulent pas. Mais est-ce possible de refuser l’installation du boitier Linky ? C’est ce à quoi répond mercredi l’association UFC Que Choisir, qui fait part de la réception de nombreux courriers de consommateurs inquiets.

Et la réponse n’est pas tout à fait rassurante. Comme le rappelle Que Choisir, le compteur électrique n’appartient pas aux consommateurs. Celui-ci est la propriété des collectivités locales et est géré par ERDF. "Le contrat de concession incluant la gestion des compteurs et les missions de comptage, le client ne peut pas s’opposer à l’installation du nouveau compteur", précise l’association.

Refus du maire, un geste symbolique

Ceux qui ont par ailleurs entendu que leur ville s’opposerait à l’installation de tels compteurs n’ont pas non plus de quoi se rassurer. La compétence du réseau électrique ayant été confiée aux intercommunalités ou à la métropole, le choix d’un maire de le refuser ne sera que symbolique.

Rien n’est toutefois prévu si vous refusez directement le compteur chez vous, si ce n’est peut-être les frais qui étaient prévus pour les déplacements du professionnel pour son installation.

Publicité
Pour rappel, l’installation du nouveau compteur électrique d’ERDF, Linky, dans les foyers français, a débuté en décembre. L'objectif de ces nouveaux compteurs est de collecter des informations sur les habitudes de consommation des Français pour que les producteurs d'électricité puissent anticiper les besoins énergétiques, et ainsi permettre de faire des économies. Mais ces données enregistrées posent des questions évidentes sur leur utilisation par la suite.

En vidéo sur le même thème : Fronde autour de Linky, le nouveau compteur intelligent d’ERDF 

Publicité