Alors qu'il s'agit d'une obligation légale, près de 40% des pensions alimentaires aujourd'hui ne sont pas versées. Si vous êtes victime d'impayés, n'attendez pas pour la récupérer. Il existe des recours simples, sans passer par la voie pénale.  

1 - Les principes de la pension alimentaire

Pour qui : elle est principalement due en cas de divorce pour l'entretien et l'éducation des enfants. L'un est responsable de l'enfant au quotidien, quand l'autre s'en occupe financièrement en versant une pension alimentaire*. Elle ne cesse pas à la majorité des enfants et peut se poursuivre jusqu'à ce que chacun d'entre eux ait acquis une autonomie financière, souvent à la fin de leurs études.

Le montant : elle dépend des ressources de celui qui la verse et de celui qui la perçoit. Elle est fixée soit de façon conventionnelle entre les deux personnes, soit par le juge et peut évoluer en fonction de l'indice de la consommation et du changement de situation financière (périodes de chômage, augmentation de salaire…) de chacun.

Publicité
Sachez-le : une personne qui ne verse pas la pension alimentaire pendant plus de 2 mois est en infraction. Cela est considéré comme un délit d'abandon de famille, passable d'au moins 15 000 euros d'amende et de 2 ans d'emprisonnement.

* Une personne dans le besoin, un ascendant (père et mère), un conjoint marié ou divorcé, un enfant majeur… peuvent également y prétendre sous certaines conditions.