Malgré de fortes contestations, la modulation des allocations familiales en fonction des revenus a été votée à l'Assemblée nationale en décembre 2014, et entrera en vigueur en juillet prochain. Découvrez ce que cela va changer concrètement. 

1 - Une allocation réduite en fonction des revenus

Aujourd'hui, quels que soient les revenus du foyer et dès la naissance du 2ème enfant, cette prestation est versée à tous les ménages sans distinction. Le montant est identique pour un même nombre d'enfants.

C'est à dire : un foyer avec deux enfants perçoit 129 euros, et 295 euros avec 3 enfants. A cela s'ajoute, à partir du 4ème, 165 euros supplémentaires par enfant.

A partir du mois de juillet 2015, toutes les familles continueront d'avoir droit aux allocations familiales, mais le salaire perçu par les parents sera pris en compte. Autrement dit, si les revenus nets imposables du foyer sont inférieurs à 6000 euros/mois, les allocations resteront à 129 euros pour deux enfants. S'ils sont supérieurs, le montant sera divisé par deux et abaissé à 65 euros. Quant aux parents les plus riches, avec des revenus qui excèdent 8000 euros/mois, l'allocation ne dépassera pas les 32,50 euros (divisée par quatre) pour le même nombre d'enfants.

Ces montants restent cependant majorés pour les enfants à partir de 14 ans*.

Publicité
* Aujourd'hui, lorsqu'un enfant atteint l'âge de 14 ans, vous recevez une majoration mensuelle de 64,6 euros/mois à partir du mois qui suit son anniversaire. Il n'y a cependant pas de majoration pour l'aîné d'une famille de deux enfants. Elle est due en revanche à chaque enfant pour les familles de 3 enfants et plus.