Un jeune homme de 22 ans a été interpelé ce mercredi matin à La Verrière (Yvelines) dans le cadre de l’enquête sur l’agression au cutter du soldat de 23 ans dans le quartier de La Défense samedi.

La police a procédé ce mercredi à l’arrestation de l’agresseur présumé du soldat dans le quartier de La Défense. Les faits ont eu lieu samedi dans le quartier d’affaires de La Défense. Un homme muni d’un cutter a attaqué un soldat du 4ème Régiment de chasseurs alpins de Gap en patrouille pour le plan Vigipirate, avant de s'enfuir.

Une arrestation rapideL’enquête a permis d’identifier l’individu à l’aide des caméras de surveillances sur les lieux ainsi que des affaires laissées sur les lieux. Les membres de la section anti-terroriste du parquet de Paris ont pu établir une correspondance sur l’ADN retrouvé sur une brique de jus d’orange dans la base de données. Les forces de l'ordre ont ainsi procédé à l'arrestation seulement trois jours après l'agression.

Un profil atypiqueAlors que l’assaillant présumé a été interpelé près de La Verrière, il s’avère que ce jeune homme connu des services de police pour des petits délits s’est converti à un islam radical depuis quatre ans. Sans domicile fixe, le suspect principal aurait agi sur un coup de tête, semble-t-il, inspiré par les évènements de Londres.

Publicité
Transféré au siège de la brigade anti-terroriste du 36 quai des Orfèvres à Paris, le jeune homme devra répondre de ses actes. Les enquêteurs, quant à eux, vont tenter d’établir le parcours de radicalisation qu'a suivi l’individu ces quatre dernières années. Le jeune homme encoure de 10 ans de prison à la perpétuité. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité
Publicité