Merci à la CGT

J’espère que vous êtes bien assis... Je vais franchir un pas que je n’aurai jamais imaginé franchir de ma vie. Je veux remercier la CGT. Oui la CGT. Un syndicat en chute libre, qui représente de moins en moins de monde, et qui mobilise allègrement des activistes de tous les métiers, y compris des fonctionnaires qui ne sont absolument pas touchés par la loi Travail.

UNE RUPTURE DIFFÉRENTE

Si je les remercie, c’est que leur stratégie jusqu'au-boutiste permet de faire tomber les masques et d’exposer les Français, au-delà de la pénurie d’essence ou des perturbations de transport, à un vrai choix de société. Certes on a déjà eu des mouvements de ce type, en 2010 par exemple pour la loi sur les retraites, mais cette fois c'est différent. Ici la loi Travail, vidée déjà de toute substance, qui n’est même plus une loi, ni même une mini-réforme, n’est absolument pas le sujet. Ce n’est qu’un prétexte. Comme vous l’avez remarqué, nous sommes déjà en pleine campagne électorale. C’est de 2017 qu’il s’agit et d’un débat qui a déjà commencé sur notre modèle social et économique. Et chacun va devoir choisir son camp. Le compromis à la Française du pseudo-socialisme démocrate qui laisse la gauche de la gauche miner l’économie est condamné. Comme celui de la droite sociale pseudo libérale qui parle mais ne fait rien. Aujourd’hui il y a ceux qui veulent un modèle socialiste, un vrai, la CGT et la gauche de la gauche, des sociaux démocrates au centre gauche et droit, et des libéraux, des vrais.

UNE PREUVE DE NAÏVETÉ

J'ai donc espoir que les choses changent... Même à mon âge on peut être encore naïf. Depuis que la CGT a pris cette posture, je me dis que chacun se positionne, de la CGT à Hollande, jusqu’à Juppé ou Sarkozy en passant par Macron ou Valls. L’économie française est bloquée depuis trop longtemps, minée par son rêve de maintenir un modèle social certes idéal mais totalement irréaliste. Nous avons besoin de réformes, de vraies, massives, comme en Allemagne sous Schröder. Et pour cela nous avons besoin d’un vrai affrontement, de fond, quel qu’en soient les conséquences.

UNE BONNE NOUVELLE : VOUS POUVEZ CASSER DU FLIC

Trois des quatre personnes mises en examen, après l'agression brutale des policiers dans leur voiture, ont été relâchées. On remet des médailles aux victimes mais on ne punit pas les coupables. Parfait.

ENFIN

ça bouge et c'est tant mieux. Il était temps qu'on ne laisse pas aux États-Unis le monopole des amendes alors que les grands groupes américains font n'importe quoi en Europe, notamment en matière de fiscalité. Mardi, une grosse perquisition a eu lieu dans les locaux de Google France pour les soupçons de fraude fiscale. Qu'on leur colle une amende de quelques milliards. À l'américaine.

JE NE COMPRENDS RIEN

Le Financial Times annonce que Monsanto a ouvert les discussions sur l'offre d'achat de Bayer, et les Échos disent que l'offre a été rejetée. Écoutez BFM Business pour connaître la vérité.

PAREIL SUR LA GRÈCE

Entre les médias qui annoncent que les négociations sont bloquées et ceux qui expliquent que nous sommes proches d'un accord et même que l'allègement de la dette est entériné, on s'y perd. Sauf que pour la Grèce, on sait toujours comment ça se finit. La Grèce accepte une hausse des impôts qu'elle ne peut pas prélever, et nous on fait un chèque en faisant les gros yeux. le problème c'est que c'est Pierre Moscovici qui est à la manœuvre pour l'Europe et que la ligne n'est pas bonne entre Le Flore et Bruxelles.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

C'était l'euphorie mardi. Paris s'est envolé de 2.5%. La baisse de l'euro stimule les indices européens et les valeurs bancaires à Paris ont également mené la danse. Le dollar se raffermit toujours.

ON S'EN FOUT

Bruno Le Maire a trouvé un nouveau thème de campagne "il faut rembourser les frais dentaires à 100%", le directeur du Trésor a quitté son poste pour entrer dans le fonds franco-chinois Cathay Capital, BNP annonce qu'elle va quitter les Îles Caïmans, les taux d'occupation des palaces à Paris sont en chute libre : 49.7% seulement entre novembre et avril, Snapchat vaut deux fois plus cher que Twitter.

UN EXCELLENT SERVICE

Je critique suffisamment certains "services" publics pour ne pas vous signaler un site exceptionnel pour tous ceux de plus de 50 ans qui s'angoissent pour leur retraite. Le site https://services.agirc-arrco.fr intègre depuis quelques jours un simulateur efficace et simple d'usage. Vous retrouverez à l'occasion votre historique de carrière, les projections de votre retraite en fonction de l'âge de votre départ et la possibilité de faire varier votre profil de fin de carrière pour calculer votre retraite. J'ai fait l'exercice et j'ai une mauvaise nouvelle pour vous : vous allez encore devoir me subir quelques années.

LA GUERRE DES APPS ISRAÉLIENNES

Plus personne ne veut être en dehors du coup. Le transport des personnes excite les groupes de technos et les groupes automobiles. Volkswagen a investi 300 millions dans la start-up israelienne de taxis Gett, la SNCF, à travers Keolis, va investir dans une autre start-up israelienne de covoiturage professionnel, Via.

EN ANGLETERRE

Le camp du Brexit recule dans les sondages. À suivre.

VOILÀ C'EST TOUTBONNE JOURNÉEMAY THE FORCE BE WITH YOU

Edito publié sur MonFinancier.com le 25/05/2014.

Publicité