Visite médicale, retour de grossesse, congés pour décès… Voici des plus petits changements prévus par la loi Travail qu’il est également important de retenir. 

Après un nouveau recours au 49-3, la loi Travail de Myriam El Khomri devait être définitivement adoptée jeudi. Si elle a beaucoup été modifiée depuis sa première présentation, des changements importants sont tout de même à prévoir, parmi lesquels les heures supplémentaires, les licenciements économiques, le référendum d’entreprise…

D’autres mesures sont également prévues dans le texte de loi mais sont passées plus inaperçues. Le site Europe1.fr a en recensé quelques-unes importantes à retenir :

Visite médicale

Parmi les changements à prévoir, on retiendra notamment la fin de l’obligation systèmatique de la visite médicale au moment de l’embauche. Seuls les postes à risque resteront concernés par cette visite chez le médecin.  

Congés pour un décès

Autre mesure prévue par la loi portée par Myriam El Khomri : l’augmentation des congés en cas de décès d’un proche. Dans le détail, le congé exceptionnel pour la mort d’un enfant sera de 5 jours, contre 2 actuellement. Pour la mort d’un parent, d’un frère ou d’une sœur ou encore de beaux-parents, le congé passe à 2 jours, contre 1 jusqu’à présent.

Retour de grossesse

Bonne nouvelle également pour les salariées revenant d’un congé maternité. Pour éviter tout abus de la part des patrons, la période d’interdiction de licenciement pour les mères reprenant le travail sera désormais de 10 semaines, contre 4 auparavant.

Déconnexion

Publicité
Nouveauté plus surprenante : le droit à la déconnexion du salarié. Chaque entreprise devra travailler sur un chapitre consacré à ce problème dès 2017. Il s’agira pour la direction de "définir les modalités permettant que le travail ne déborde pas sur la vie privée à cause des nouvelles technologies", précise Europe1.fr.
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité