L'Italie, maillon faible de l'Europe

À l’approche du referendum, l’Italie est sous pression. Rien ne va plus en Italie. Même si la bourse italienne a un peu profité de l’emballement des marchés des derniers jours, Milan affiche la pire performance boursière de l’année. Un baisse de plus de 20%. Et les taux d’emprunt italiens continuent à remonter. Au-dessus de 2%, un écart de plus de 50 points de base avec l’Espagne.

  

UN DANGER POUR L'EUROPE ?

Si le non l'emporte, Matteo Renzi s’est engagé à démissionner. Et pourtant cette réforme est courageuse. Elle vise à réduire le rôle du Sénat à un pur rôle consultatif et surtout réduire drastiquement le nombre de sénateurs. Elle s’attaque aussi au mille-feuille régional avec un retour à une centralisation plus rationnelle. Est-ce qu’une crise italienne pourrait peser sur l’Europe? C’est difficile à dire. L’Italie est officiellement aujourd’hui le maillon faible de l’Europe. Renzi est d’ailleurs devenu un des plus fervents défenseurs de la fin de l’austérité en Europe et d’une vraie politique de relance mais les Italiens le jugent responsable de toutes ces années de rigueur, une rigueur qui selon eux n’a pas porté ses fruits. Une crise politique et une crise économique dans la troisième économie européenne serait une mauvaise nouvelle pour l’Europe. Mais en ce moment, toutes les mauvaises nouvelles deviennent des bonnes nouvelles pour le marché…

TRUMP NE CHANGE RIEN

Trump continue sur sa lancée. Mardi, c'est sur Youtube qu'il a fait quelques annonces sur sa politique. Aux dernières nouvelles, c'est Mitt Romney qui tient la corde pour le poste de secrétaire d’État, le ministère des Affaires étrangères. Trump est quand même revenu sur sa promesse de campagne : il ne mettra pas Hillary Clinton en prison... Il a émis aussi une nouvelle idée : que Nigel Farage, l'ancien leader de l'extrême droite britannique, devienne l'ambassadeur UK aux États-Unis...

L'INCROYABLE SCENARIO

Mardi, à 16h05, un communiqué de presse de la société Vinci a été publié sur Bloomberg indiquant des irrégularités comptables de 3.5 milliards d'euros et donc une révision des comptes 2015 et 2016 avec une perte élevée. L'action Vinci a perdu près de 20% en quelques minutes. Le communiqué était un faux, la société a démenti et le cours a rebondi, clôturant tout de même en baisse de 3.76%. Ce faux communiqué est l’œuvre de hackers dont on ne sait pas encore si le but était de faire un coup boursier ou de s'attaquer à Vinci... Un vrai scénario de bouquin ou de film. Une première pour un groupe du CAC 40.

TIR DE BARRAGE CONTRE FILLON

Pas facile d'être en tête. Fillon l'a découvert depuis dimanche soir. Juppé et la gauche lui tirent dessus à boulets rouges. "Candidat de la manif pour tous", "opposant à l'avortement", "traditionaliste, radical, facho...". Fillon va devoir éviter la sortie de route avant dimanche mais on imagine déjà ce qu'il va subir s'il devient le candidat des Républicains... À gauche, on jubile: un espace s'est créé au centre et à gauche. Si Fillon gagne, Hollande pourrait même annoncer sa candidature le 10 décembre.

VIVE LA DÉLATION

On reprend des bonnes habitudes qui ont marqué des pages glorieuses de notre histoire. L'Assemblée a voté la possibilité de rémunérer les informateurs du fisc.

VIVE LES VTC

Les VTC ont créé plus de 20.000 emplois selon une étude du cabinet de conseil BCG et pourraient en créer 60.000 de plus d'ici 2022 (Note de moi : date à laquelle Uber aura trouvé le moyen de se passer de ses chauffeurs).

VIVE LE MOBILE

Encore moins cher. Cdiscount réussit l'exploit de lancer des forfaits mobiles moins chers que Free. On ne pensait pas que c'était possible... 2 euros par mois avec 200 Mo d'internet contre 50 chez Free. Ce qui est intéressant c'est que Cdiscount s'appuie sur un opérateur virtuel qui s'appuie lui même sur les réseaux d'Orange, Bouygues et SFR. Vive la concurrence...

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

La fête continue. Le Dow Jones a passé hier la barre symbolique des 19000 points et le S&P celle des 2000 points; le CAC a un peu souffert du piratage sur l'action Vinci avant de finir en hausse proche des 4500 ; RAS sur l'or (1213) et le pétrole (47.89). RAS sur les devises avec l'euro à 1.0640, le dollar à 110.90 yens et la livre à 1.24. On s'achemine doucement vers les week-end de Thanksgiving...

ON S'EN FOUT ?

Le Groupe Flo est en difficulté financière et vient de demander l'assistance d'un mandataire ad hoc ; En 2017 les Français passeront plus de temps sur Internet que devant leur télé ; Le Parisien a calculé l'impact de la fermeture des quais sur le trafic et c'est le chaos total ; Un article de la très sérieuse revue "The American Journal of human genetics" affirme qu'il existe un syndrome des cheveux incoiffables... je jette ma brosse ; Le CSA menace de suspendre l'émission d'Hanouna pour manquements répétés : ça ferait encore un bon buzz pour Baba.

VOILÀ C'EST TOUT. BONNE JOURNÉE. MAY THE FORCE BE WITH YOU.

Edito publié sur MonFinancier.com le 23/11/2016.

Publicité