C’est ce que propose le patron de l’UMP, Nicolas Sarkozy, qui demande aux présidents de conseils départementaux d’expérimenter cette mesure. Explications.  

Il dit vouloir combattre "l’assistanat". L’ancien chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy, a proposé il y a quelques jours dans une interview accordée au JDD d’expérimenter l’obligation de 7 heures de travail obligatoires par semaine pour les allocataires du RSA.

L’initiative n’est pas nouvelle, puisque l’ancien président avait déjà annoncé fin 2011 une expérimentation d’une obligation de travail de la même durée dans une quinzaine de départements. Nicolas Sarkozy espère néanmoins aller plus loin.

Des dépenses publiques trop élevées ?

"Pensez-vous qu’il y a beaucoup de gens qui vont vous le reprocher ? Moi je pense qu’il y a une immense majorité, bien au-delà de ceux qui ont voté pour vous, qui vous applaudiront si vous avez le courage de mettre cela en place", a-t-il déclaré face aux nouveaux présidents des conseils départementaux lors d’une réunion à l’UMP mercredi dernier.

Publicité
Sa mise en place n’est toutefois pas si simple, les dépenses intrinsèques à l’adoption d’une telle mesure étant difficiles à chiffrer. "La proposition de Nicolas Sarkozy devrait coûter de l'argent aux conseils généraux qui la mettront en place. Il faudra qu'ils engagent de nouvelles dépenses publiques pour assurer un emploi aux deux tiers des allocataires du RSA socle", estime Le Point

En vidéo sur le même thème : Comment vit-on avec le RSA ? 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet