Les Saoudiens changent la donne

C'est une vraie surprise. L'OPEP a décidé à Alger de réduire sa production. Une surprise et un tournant : les Saoudiens veulent tourner la page de la surproduction et des cours en chute libre. Ils sont à la manœuvre pour remettre de l'ordre sur le marché du pétrole.L'impact de cette décision sera majeur même si l'OPEP respecte rarement ses accords et ne représente que 40% de la production mondiale.

 

LE VIRAGE SAOUDIEN

Accord surprise de l’OPEP sur une réduction de la production de pétrole. Quelle surprise en effet. On avait eu quelques rumeurs de gel de la production mais personne n’attendait une réduction. C’est évidemment l’Arabie Saoudite qui a pris cette initiative. Le nouveau ministre du Pétrole en place seulement depuis 6 mois met donc fin à deux ans de guerre du pétrole menée par l’Arabie saoudite pour déstabiliser l’industrie du pétrole de schiste aux États-Unis et pour saborder le retour de l’Iran sur le marché.

L'ARROSEUR ARROSE

Est-ce que l’Arabie saoudite a atteint ses objectifs ? Est-ce pour ça qu’elle opère ce virage à 180 degrés ? Oui et non. Du côté de l’industrie américaine, c’est un succès. Plus de 1000 milliards d’investissement ont été annulés, des faillites en cascade ont été provoquées et il faudra 3 à 4 ans et un cours nettement plus élevé que 50 dollars pour que les Américains reviennent vraiment dans la course. Mais la stratégie de l’Arabie Saoudite a fait une victime : l’économie saoudienne. Les Saoudiens ont aujourd’hui un vrai déficit budgétaire, ils sont obligés d’emprunter sur les marchés internationaux et ils ont dû cette semaine annoncer des mesures d’austérité. Ce n’est quand même pas la Grèce mais les Saoudiens n’avaient pas anticipé un tel impact.

UN ACCORD RESPECTÉ ?

Les cours du pétrole n’ont pas flambé ce matin, est-ce que les marchés doutent de l’impact de cet accord ? Rappelons que ces accords sont rarement respectés. Quand il va falloir décider des quotas par pays, on va assister à une véritable foire d’empoigne. Rappelons aussi que l’Opep ne représente que 40% de la production et que toute hausse des cours sera mise à profit par les autres pays pour augmenter leur production. Ce deal ne va pas faire flamber le pétrole mais il met clairement, et c’est la première fois depuis quelques années, un cours plancher. Les Saoudiens ne veulent plus d’un pétrole en dessous de 50 dollars. Tout dépendra maintenant de la demande, c’est-à-dire de l’évolution de la croissance mondiale.

DEUTSCHE BANK (SUITE ET PAS FIN)

ça chauffe en Allemagne. Mercredi, on a eu de nombreuses rumeurs, démenties, de plan de sauvetage du gouvernement dans la banque allemande en mal de capitaux. Et les parlementaires allemands ont rencontré Draghi pour avoir des informations plus précises sur la situation et pour connaître la position de la BCE. La Deutsche Bank va devoir lever des capitaux. Le gouvernement n'aura pas d'autre choix que de mettre la main à la poche si le marché ne suit pas à moins qu'il relance un projet de rapprochement de la DB avec une autre banque.

YOU'RE FIRED

Janet Yellen le sait. Si Trump est élu, c'est la première et seule phrase que le candidat républicain lui dira : "You're fired". On a appris en plus mercredi qu'un gouverneur de la FED, Lael Brainard, avait fait un don à la campagne de Clinton et briguait un poste dans l'administration Clinton... Janet Yellen va sûrement voter pour Hillary.

C’ÉTAIT ENCORE PLUS DRÔLE QUE PRÉVU

Même Sapin arrive à nous faire rire. Et en ce moment ce n'est pas simple. La présentation du budget a été encore plus comique qu'attendu. Sapin va en effet augmenter les dépenses, réduire certains impôts (les impôts de ceux qui n'en paient pas) mais il affirme "les yeux dans les yeux" que le déficit passera en dessous des 3%. Un petit chiffre pour vous motiver à bosser aujourd'hui: l'impôt sur le revenu a progressé de 59 milliards en 2012 à 73 prévus en 2017 avec un % des Français qui le paient en chute libre à 46%. Continuons à roucouler, frères et sœurs pigeons.

LE TTSO DE LA SEMAINE

L'ubiquité sexuelle ! Dingue ! Un article de 2nd Sexe nous apprend que la recherche sur les sex-toys s'oriente vers des gels contenant des nano-robots reliés à Internet. Appliqués sur les parties génitales, ces gels permettraient à deux amants de faire l'amour à distance et de "sentir réciproquement leurs orgasmes". C'est peut-être pas du niveau d'un voyage sur Mars (voir plus bas), mais c'est quand même carrément bluffant ! N'oubliez pas de vous abonner à l'excellente newsletter du soir de TTSO. C'est facile et c'est ici.

UN BIDE ?

France Stratégie a publié un rapport sur l'impact du CICE, crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi. Et il n'est pas glorieux. Il n'aurait généré que la création de 50000 à 100000 emplois, et encore, il n'y aucune certitude et l'impact sur la compétitivité a été très faible voire nul. Une vraie baisse des charges au lieu de cette usine à gaz qui favorise d'ailleurs beaucoup de grandes entreprises qui n'en ont pas besoin aurait été évidemment plus efficace.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

"Avec" day. Belle hausse hier sur les indices boursiers, de plus de 1% en Europe et ça devrait continuer aujourd'hui avec l'accord de l'OPEP. Le CAC va repartir à l'assaut des 4500 points, les indices boursiers US ont retrouvé les sommets records. Le dollar s'est raffermi contre le yen, 101.60, et est resté stable contre l'euro 1.1230 et le sterling, 1.30. Le pétrole est au-dessus de 47 dollars et l'or fait du surplace à 1326.

ON S'EN FOUT ?

Elon Musk veut coloniser Mars (j'ai préparé une liste des gens qu'on pourrait y envoyer...) ; J'ai fait un cauchemar : j'ai vu Christiane Taubira à une cérémonie à l’Élysée mercredi ; On ne change pas une politique qui perd : Hollande veut taxer les hauts salaires et les CDD pour rallier la gauche de la gauche de la gauche de la gauche ; Un homme a plaidé la "sexomnie" mercredi dans un Tribunal où il était accusé d'attouchements sur enfants : c'est la pathologie des violeurs somnambules ; NKM veut être la Macron de droite (je ne comprends pas bien ce que ça veut dire mais c'est pas grave) ; C'est la débâcle sur les newsmagazines avec une chute des ventes de 7% du Point, 6% de Marianne, 13% de l'OBS et 22% de L'Express en un an, seul Valeurs Actuelles est en hausse, de 5%.

VOILÀ C'EST TOUT. BONNE JOURNÉE. MAY THE FORCE BE WITH YOU.

Edito publié sur MonFinancier.com le 29/09/2016.

Publicité