… mais très légèrement, avec une hausse prévue de 2,4%, selon une enquête annuelle du cabinet Aon Hewitt.  

C’est une (petite) bonne nouvelle. Les salaires dans les entreprises françaises devraient connaître une légère hausse de 2,4% en 2016, selon l’enquête annuelle du cabinet Aon Hewitt, révélée jeudi par le quotidien Les Echos. La hausse des salaires avait été de 1,2% en 2015, précise l’étude.

Cette augmentation est néanmoins plus faible que les estimations réalisées par le même cabinet en 2014. Et la France connaît une progression des salaires plus faible que ses voisins européens. Les entreprises d’Allemagne et du Royaume-Uni qui annoncent qu’elles augmenteront les salaires l’année prochaine avancent ainsi une hausse de 2,9% et de 3%.

Des disparités entre les entreprises

Mais comment s’explique cette hausse plus modérée que prévue en France ? "Les DRH font état de budgets 'toujours plus contraints', estimant que la 'rigueur salariale s'installe'", explique le site LaTribune.fr.

Des disparités seront également enregistrées chez les salariés en fonction de leur entreprise. L'étude souligne en effet que les filiales d'entreprises étrangères prévoient 2,5% d'augmentation, alors que les entreprises françaises devraient augmenter les salaires de seulement 1,8%.

Publicité
Toujours selon l’étude, nombreuses seront les entreprises françaises à privilégier les augmentations individuelles plutôt que collectives, en augmentant notamment les primes et autres gratifications.

En vidéo sur le même thème : Négociation d’un salaire à l’embauche