Grosse surprise ! La Bundesbank, banque centrale allemande, vient de publier une étude selon laquelle les Allemands ont un patrimoine largement moins important que les Français, les Espagnols ou les Italiens... Les détails avec Planet.fr...

Contrairement à ce que l'on imagine souvent, les Allemands ne sont pas les Européens les plus riches ! En effet, une étude de la banque centrale allemande, la Bundesbank, révèle que les Allemands ont un patrimoine bien mois conséquent que les Français, les Espagnols ou encore les Italiens.

Ainsi, selon l'étude, les foyers allemands disposent chacun de 195 000 euros de patrimoine net, quand un Français en a un de 229 000 euros, et un Espagnol, 286 000 euros.

Un patrimoine médian encore plus inférieurMais c'est surtout au niveau du patrimoine médian que l'écart se creuse (la moitié en a plus, la moitié en a moins) ! D'après l'étude, le patrimoine médian des Allemands s'élève à 51 000 euros, pour 114 000 euros en France, 164 000 euros en Italie, ou encore 178 000 euros en Espagne.

A quoi tient donc cette différence alors ? Pour comprendre la patrimoine des Allemands, il faut différencier l'ancienne Allemagne de l'Est de l'ancienne Allemagne de l'Ouest. En effet, le patrimoine moyen à l'est est de 67 000 euros, alors qu'il atteint 230 000 euros à l'ouest.

Des chiffres à nuancer...Deuxième explication : en Allemagne, on est beaucoup plus souvent locataire que propriétaire... Alors que l'immobilier tient une place de choix dans le montant d'un patrimoine. En Allemagne, seuls 44% des foyers sont propriétaires, 58% en France, 83% en Espagne.

Publicité
Cependant, ces chiffres sont tout de même à nuancer, du fait de la non prise en compte des droits de retraite, et des données récoltées ne correspondant pas toutes aux mêmes périodes... En effet, les chiffres allemands datent de septembre 2010 à juin 2011, sur 3 565 ménages, les chiffres français de l'Insee datent de 2012, et les chiffres espagnols de 2008... Une nouvelle étude tenant compte de ces disparités devrait être publiée avant la fin du premier semestre...
Publicité