Le nombre d’arrêts pour maladie ordinaire pour 100 agents a atteint 54 l’année dernière, contre 48 en 2013. Explications. 

Le nombre d’arrêts maladie est reparti à la hausse dans les collectivités en 2014, selon une étude* de Sofaxis rendue publique vendredi.

Ainsi, le nombre d’arrêts pour maladie ordinaire pour 100 agents a atteint 54 l’année dernière, contre 48 en 2013. La part des agents absents au travail au moins une fois dans l’année était par ailleurs de 30,6% en 2014, contre 29,2% l’année précédente.

Le taux d’absentéisme a quant à lui atteint 8,7%. "Concrètement, cela signifie qu'une collectivité employant 100 agents titulaires a constaté, en moyenne sur l'ensemble de l'année, l'absence de neuf d'entre eux, tous risques confondus (accident du travail, maladie, maternité)", explique Le Figaro, qui relaie l’étude.

1921 euros

Dans le détail, les arrêts sont en premier lieu pris pour maladie ordinaire (48%). Viennent ensuite la maladie longue (29%), les accidents de travail (15%) et la maternité (8%).

Et ces absences ont un coût, selon l’étude réalisée par Sofaxis. Le coût moyen des absences par agent était ainsi en 2014 de 1921 euros.

Cette hausse du nombre d’arrêts s’explique principalement par l’abrogation l’année dernière du jour de carence dans la fonction publique.

Publicité
*Etude réalisée auprès d'un échantillon de 376 815 agents affiliés à la Caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales (CNRACL), répartis dans plus de 18 000 collectivités.

En vidéo sur le même thème : Plus de contrôles d’arrêt maladie ?