La polémique enfle depuis la publication d'une tribune du producteur et distributeur Vincent Maraval... Les acteurs français sont-ils trop payés ? Tous les détails avec Planet.fr.

Vincent Maraval, producteur et distributeur de cinéma, s'est emporté dans une tribune contre les salaires trop élevés des acteurs français. Pour exemple, il avance le cas du comédien Dany Boon, auteur et acteur à succès dans le film Bienvenue chez les ch'tis.

En effet, il explique que Dany Boon a reçu un cachet de 3,5 millions d'euros pour son dernier film, Le Plan Parfait, alors que le film en question, d'un budget de 26 millions d'euros, n'a pas bien marché et a attiré seulement moins de 1,2 millions de spectateurs.

Vincent Maraval affirme donc que "les entrées ne seront même pas suffisantes pour payer le salaire de l'acteur français le mieux payé". Et face à la situation, Dany Boon réclame quand même un cachet bien supérieur, 10 millions d'euros, pour le film Hypocondriaque.

1,9 million d'intéressement pour Omar Sy avec IntouchablesLe producteur et distributeur trouve ces salaires bien trop élevés, surtout que les comédiens français n'osent pas afficher les mêmes prétentions à l'étranger ! En effet, il revient sur le cas de Vincent Cassel, qui tourne sans problème dans le film américain Black Swan (qui a rapporté 226 millions d'euros) contre un cachet de 226 000 euros, mais exige 1,5 millions d'euros pour Mesrine, qui rapporte moins de 30 millions d'euros...

Vincent Maraval propose donc aux acteurs du cinéma français de plafonner leur salaire par film à 400 000 euros auxquels s'ajouteraient une part de revenus liée aux entrées que fait le film. Il expose alors l'exemple d'Omar Sy, pour le film Intouchables. Le contrat de l'acteur prévoyait 10 centimes de gain sur chaque entrée payée. Au final, pas moins de 1,9 million d'euro sont revenus à l'acteur grâce à ce système...

Pas le cas pour la majorité des acteursMais le producteur et distributeur se voit critiqué par des membres de la famille du cinéma depuis la publication de sa tribune... Ainsi, l'acteur Sam Karmann a tenu à lui rappeler que la majorité des comédiens ne touchait pas des sommes aussi astronomiques, et que beaucoup d'entre eux connaissaient même des difficultés pour vivre de leur métier.

Publicité
De son côté, Eric Garandeau, président du Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) regrette que "Maraval [prenne] les plus hauts salaires français et les compare aux plus bas salaires américains, sans évoquer les cachets d'un Di Caprio ou d'une Julia Roberts, qui peuvent aller de 10 à 20 millions de dollars"...
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité