Le scandale Air France : suite et pas fin

Décidément, Air France est devenue le symbole du mal français. Le gouvernement vient de retourner totalement sa veste. Les syndicalistes qui ont attaqué ne sont plus des voyous, Hollande parle maintenant de violence patronale et les membres de son gouvernement réclament tout simplement la suppression des licenciements. Tant pis si ça coute sa survie à la compagnie.

LA VOLONTÉ DU PEUPLE

En France, nous votons, mais rien n'est fait selon la volonté du peuple. Le pouvoir est trusté d'un côté par des syndicats ultra-minoritaires encore à l'heure de la lutte des classes et de l'autre par des politiques formés dans une école d'administration où ils n'apprennent qu'à administrer leur carrière et qui nous mènent allègrement dans le mur depuis plus de 40 ans. Le bien public est totalement ignoré. Air France est une entreprise privée mais elle est en fait gérée et détruite par ces minorités, tant dans les syndicats qu'au gouvernement. C'est totalement insupportable.

LE DOLLAR TROP FORT

Le dollar baisse encore ce jeudi matin et l’euro en profite largement. Au jeu des prédictions, encore un zéro pointé. Cette fois-ci, c’est pour ceux qui annoncent depuis des mois l’imminence de la parité entre l’euro et le dollar. Je ne leur jette pas la pierre. Cela fait des mois que le marché des changes et en particulier l’euro contre le dollar fluctue de façon erratique et imprévisible. Un coup à la hausse. Un coup à la baisse. Tous les raisonnements et les corrélations classiques ne fonctionnent plus depuis longtemps.

LA GUERRE DES CHANGES

C’est reparti pour la guerre des changes ? Elle n’a jamais cessé. La guerre des changes est permanente. La Chine qui dévalue, le Japon qui pèse sur sa monnaie, la Banque centrale européenne qui pèse sur l’euro et les pays émergents qui essaient quand même de profiter de l’effondrement de leurs monnaies. La nouveauté c’est que les États-Unis, qui étaient absents des champs de bataille depuis des années, semblent vouloir entrer en guerre à leur tour. Le problème, on le rappelle, c’est que pour que des monnaies baissent, il faut que d’autres montent. On est donc reparti pour une nouvelle foire d’empoigne sur les monnaies. À l'heure où toutes les croissances patinent et la déflation guette, la baisse de la monnaie permet en théorie de relancer les exportations et de booster l’inflation. Je dis bien en théorie. Mais le problème c’est que les théories ne se vérifient jamais dans la réalité.

FASCINANT

L'enquête du FT sur les finances de Daech. Malgré 10 600 bombardements et une coalition de 60 pays, Daech continue à générer des revenus annuels de 500 millions de dollars par an. Daech utilise, pour l'exploitation des puits et le transport, la population civile. Ce qui rend les frappes difficiles, et des pays comme la Turquie laissent allégrement passer le pétrole de contrebande et permettent qu'il s'écoule sur le marché.

L'ALLEMAGNE

Les prévisionnistes planchent sur l'impact de l'affaire VW et de l'arrivée massive des migrants sur l'économie allemande sans parvenir à se mettre d'accord. Ils sentent un petit ralentissement mais qui est plus lié à l'environnement international qu'à la situation intérieure. À suivre de très près.

L'ISF PME

est une manne pour les PME. Elle a permis d'irriguer des entreprises qui ont difficilement accès au capital et à l'endettement bancaire. Selon Les Échos, l'avantage fiscal, réduction de 50% de l'ISF, ne concernerait plus que les entreprises de moins de 7 ans. Comme toujours, on modifie un des rares dispositifs qui fonctionnait bien.

CAP SUR LES JEUX

Le Vivendi de Bolloré a décidé de revenir sur les jeux en montant dans le capital d'Ubisoft et de Gameloft, deux entreprises de la galaxie des frères Guillemot. Pour l'instant, Vivendi n'a respectivement que 6.6% et 6.2% des deux entreprises mais fidèle à sa stratégie de contrôle de groupes avec 20% du capital, Vivendi devrait accroître sa participation et forcer à la fusion des deux groupes surtout que la famille Guillemot a une participation qui n'est pas suffisante pour contrôler le capital. Les jeux c'est la spécialité du troisième fils Bolloré, le moins connu, Sébastien qui est déjà présent dans le groupe Bigben Interactive. Toujours aussi fort Bolloré.

NUMÉRO ZÉRO

Le groupe Nextradio (BFM, RMC...) ne pourra pas aller au bout de son achat de la chaîne Numéro 23. Le CSA a décidé de retirer l'autorisation d'émettre de la chaîne et a jugé qu'on ne pouvait pas revendre ce qui avait été attribué gratuitement par l’État. 90 millions d'euros qui s'envolent pour le patron de Numéro 23 et pas de chaîne sur la TNT en plus pour le groupe Nextradio.

ENFIN

Depuis le temps que j'en rêvais. Un concert naturiste ! Miley Cyrus préparerait un concert totalement naturiste. Elle, les musiciens et le public. Comble de raffinement : un liquide blanc ressemblant à du lait serait projeté un peu partout. Quand on pense qu'elle bossait pour Disney...

AU FAIT

Je gelais sur mon scooter ce jeudi matin. Je sais, tout le monde s'en fout mais ça me fait du bien d'en parler.

LE TTSO DE LA SEMAINE : un flic dans votre lit, ça y est !

Depuis le temps qu'on vous prévient, ça y est, c'est arrivé, le législateur se mêle à présent de régir nos mœurs ! En Allemagne, une loi votée en juin interdit la vente de livres électroniques érotiques avant 22 heures. Oui, oui, vous avez bien lu ! Si vous voulez acheter un Anaïs Nin, du Sade ou 50 Shades of Grey (NDLR : épargnez-vous ce nanar !), il vous faut le faire entre 22h et 6h du mat' ! Avant et après, la loi a décidé que vous n'aviez pas le droit. Cette fois, c'est la fin. N'oubliez pas de vous inscrire TOUT DE SUITE à l'excellente newsletter du soir de TTSO. C'est facile et c'est ici.

VOILÀ C'EST TOUTBONNE JOURNÉEMAY THE FORCE BE WITH YOU

Edito publié sur MonFinancier.com le 15/10/2015.