Selon une enquête RTL diffusée ce matin, la météo du printemps aurait coûté pas moins de 700 millions d’euros à l’économie française. Outre le moral, les secteurs les plus touchés sont l’agriculture, le bâtiment et le tourisme.

 

Pluie du matin chasse le pèlerin

 

Publicité
Le secteur qui a le plus souffert de la météo abominable demeure le tourisme. "On peut chiffrer la perte à 300 millions d'euros par rapport à l'année dernière, où le printemps était déjà mauvais", a expliqué à RTL Didier Arino, président du cabinet Protourisme. "Cela représente environ 10% du chiffre d'affaires parti en fumée du fait de cette mauvaise météorologie."

 

Crédit photo : ©AFP

 

Publicité