Le pétrole cherche son équilibre

Le rebond du pétrole continue. Pas facile de suivre les fluctuations du pétrole depuis quelques semaines. Pression à la baisse. Puis pression à la hausse. Et finalement un cours qui reste autour d’un cours d’équilibre ou de déséquilibre supérieur à 50 dollars et c’est assez logique.

UNE OFFRE RELATIVEMENT STABLE

On a deux forces contradictoires en présence. D'un côté l'offre. L'Arabie Saoudite fait tous les efforts possibles pour tenter d'éviter la surproduction et pour tenter d'imposer les quotas à l'OPEP mais également aux autres producteurs comme la Russie. Et ce n'est pas simple. Entre l'Iran qui n'écoute pas l'Arabie Saoudite, par principe, l'Irak et la Libye en reconstruction qui ont besoin d'argent et qui donc respectent peu les quotas, et d'autres membres indisciplinés, c'est l'Arabie Saoudite elle-même qui doit par sa propre réduction de production réguler le marché.

UNE DEMANDE EN HAUSSE

Mais du côté de la demande de pétrole, les nouvelles sont plutôt bonnes. Là aussi, c'est assez logique. Le FMI l'a dit et répété, l'économie mondiale va mieux. La croissance a été révisée à la hausse dans les principales zones économiques et qui dit croissance supérieure, dit consommation de pétrole en hausse. L'Opep a d'ailleurs publié un rapport hier sur la demande en 2018 et ce rapport est très optimiste. Selon l'OPEP, la demande en 2018 sera de 33.1 millions de barils par jour, soit 200,000 barils de plus que la précédente prévision. De plus, un pétrole autour de 50 dollars reste une incitation à la consommation. Et notamment une incitation à la demande d'essence pour les automobilistes. Finalement tout le monde, tant du côté des pays producteurs que des pays consommateurs, se satisferait bien d'un cours du pétrole entre 50 et 55 dollars.

RÉFORMES : ÇA CONTINUE

Macron reçoit ce jeudi les leaders syndicaux. Le sujet ? La suite des réformes sociales après la réforme du droit du travail. On va parler assurance chômage, apprentissage et formation professionnelle. Macron a compris qu'un président devait agir vite, en tout début de mandat, pour faire passer des réformes. Pas bête le gars.

LE FMI : UN JOUR AVEC, UN JOUR SANS

Après une journée d'euphorie avec des annonces de croissance en hausse partout dans le monde, le FMI, le lendemain même, publie un rapport totalement anxiogène. Pour le FMI la dette des pays du G20 est tellement colossale qu'on risque d'aller vers un nouveau krach mondial. Bon, il va falloir qu'ils se décident: c'est tout rose ou tout noir?

LA NON NOUVELLE DU JOUR

Nouveaux records à la hausse de Wall Street.

LE TTSO DE LA SEMAINE

Catalogne : un peu plus loin dans l'inconnu. En cas de confirmation de l'indépendance de la Catalogne par Puigdemont, Rajoy devrait abattre son dernier atout : l'article 155 de la constitution. Celui-ci lui permet de "prendre les mesures nécessaires" pour rétablir l'ordre constitutionnel. Mais : 1) même si Rajoy dispose du soutien de sa majorité et des socialistes au Parlement, la procédure reste complexe (dialogue préalable obligatoire puis autorisation accordée par le Sénat si échec des négociations). 2) Inconnue supplémentaire : l'article 155 n'a jamais été utilisé depuis 1978 (rétablissement de la démocratie en Espagne) et ne précise ni les moyens concrets ni les droits nouveaux qu'il confère au gouvernement N'oubliez pas de vous abonner à l'excellente newsletter du soir de TTSO. C'est très simple et c'est ici.

LE SCANDALE HARVEY WEINSTEIN

Il ne lui reste plus qu'à postuler au poste de patron du FMI...

QUE FAUT-IL FAIRE AVEC SON ÉPARGNE APRÈS 60 ANS ?

Pour le savoir, réservez vite une place à notre conférence sur les enjeux patrimoniaux des plus de 60 ans, le jeudi 19 octobre à 18h30. Vous n'êtes pas millionnaire à 60 ans (loin de là même...) ? Rien n'est perdu. Les dernières années de travail avant la retraite peuvent être utilisées à bon escient pour se construire un complément de pension. C'est même primordial alors que les pensions que vous tirerez après des années à trimer et à cotiser seront bien maigres, surtout avec l'État qui tape et continuera à taper sur les retraités. Ne laissez pas votre patrimoine battre en retraite !! (elle n'est pas mal celle-là, non ?). Je m'inscris à la conférence sur les enjeux patrimoniaux des plus de 60 ans.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Des records, encore des records, toujours des records. Le Dow Jones, le S&P 500 et le Nasdaq ont tous les trois inscrit de nouveaux plus hauts historiques jeudi. Le Nikkei a voulu participer à son tour à la fête en clôturant sur un sommet de 21 ans à 20.881,27 points. Du côté des devises, le statu quo sur la question de l'indépendance catalane a donné de l'impulsion à l'euro, qui revient sur des plus hauts de deux semaines face au dollar à 1,1865 dollar. La monnaie unique européenne profite également de la faiblesse du billet vert après la publication des Minutes de la Fed, selon lesquelles certains responsables de Fed régionales ont fait part de réticences quant à une prochaine hausse des taux d'ici décembre.

ON S'EN FOUT ?

Il y aura quatre candidats à la présidence des LR, Florence Portelli (qui?), Daniel Fasquelle (qui?), Maël de Calan (qui?) et Laurent Wauquiez ; La taxe foncière a augmenté de 14% en 5 ans ; Le budget habillement des Français a chuté de 6% en un an; Il va faire super beau ce week-end ; Un Français reste en moyenne 10 ans dans la même entreprise; 40% des Français portent la barbe (Challenges).

Edito publié sur MonFinancier.com le 12/10/2017.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité