Le massacre des retraites

La situation des retraites pour les salariés du privé se détériore. Et la détérioration s'accélère. De façon rapide et inquiétante. On apprend aujourd'hui que même en cas de fusion des caisses des cadres et des non cadres, il n'y aura plus de réserves en 2023, soit 2 ans plus tôt que les précédentes prévisions les plus pessimistes. Vous n'avez pas le choix. Vous devez réagir.

PROJECTIONS INQUIÉTANTES

Nouvelles projections inquiétantes pour les caisses de retraite complémentaires du secteur privé. Les événements s’accélèrent pour les retraites. Le temps presse. La caisse des cadres, l’AGIRC sera à sec en 2018. Mais la nouvelle du jour c’est que même si elle fusionne avec la caisse des salariés non cadres, l’ARRCO, l’ensemble n’aura plus de réserves dès 2023, alors qu’on pensait qu’on serait tranquille au moins jusqu’à 2025. La course contre la montre est engagée. Non seulement pour une fusion des deux caisses, devenue inéluctable, mais pour des mesures drastiques sur les retraites du secteur privé.

LA FIN DU STATUT DE CADRE

Qu’est-ce qui bloque la fusion pour l’instant ? Principalement la CFE-CGC, le syndicat des cadres. Une conférence de presse a d'ailleurs été organisée mardi dans ses murs dont le titre est clair : "L’ AGIRC, tout un symbole". Le syndicat a peur que le statut des cadres disparaisse à terme si la caisse de retraites des cadres disparaît. Et il n’a pas tort. Mais c’est déjà un combat d’arrière garde. Nous sommes dans l’urgence.

LE MASSACRE

Mais cette fusion ne va pas suffire. Et on connaît malheureusement ce qui va suivre. Hausse des cotisations. Gel des pensions puis baisses des pensions. Décote pour les retraités entre 62 et 67 ans. Le secteur privé va une fois de plus se faire massacrer. Et les Français le savent. Ils ont déjà opté depuis longtemps pour la retraite par capitalisation sans le dire, et sans même forcément le savoir. Aujourd’hui, malgré la reprise de la consommation, le taux d’épargne des ménages Français est au plus haut, de même que le pourcentage de ménages français qui possèdent leur résidence principale : les Français ne comptent sur eux-mêmes pour leurs retraites. Et ils ont bien raison.

SAUVEZ VOTRE RETRAITE

Si vous ne l'avez pas encore fait, vous devez prendre l'avenir de vos retraites en main. C'est pour vous que nous avons conçu chez MonFinancier, un contrat d'assurance-vie dédié à votre retraite. MonFinancier Retraite Vie. N'attendez pas.

NOUVEAU RECORD A WALL STREET

Doucement. Tranquillement. La Bourse Américaine continue à progresser et à inscrire de nouveaux records historiques tous les jours. Le CAC en a profité pour repasser les 5000 à la hausse.

COMMENT DIT-ON GRÈVE EN LATIN ?

Grève et manifestation de tous les syndicats contre la réforme du collège. Si on ne peut même plus organiser le nivellement par le bas sans être dérangé...

JEAN-LUC LAHAYE

condamné pour "jeux sexuels" via les réseaux sociaux avec une mineure (de moins de 15 ans) à un an de prison avec sursis se défend : "Je suis chanteur. C'est un métier à hauts risques. Venez à mes concerts ! Il y a des filles prêtes à tout". Dur métier quand même.

LA NOUVELLE FRANCE INDUSTRIELLE

Macron présente ses 9 solutions (pour les Echos) et 10 solutions (pour Le Figaro) pour relever les grands défis de l'avenir. Un joyeux mélange. Si on n'arrive même pas à comprendre combien il y a de solutions dans le plan, c'est mal barré. Macron devrait être ministre des Finances, pas de l'économie. Plus logique pour un banquier.

LA GRÈCE ENCORE ET TOUJOURS

Combien des fois a-t-on utilisé les expressions comme compte à rebours ou réunion de la dernière chance pour la Grèce... Lundi, la gauche de Tsipras (on a toujours plus à gauche ou plus à droite que soi) au sein de son pari, a réclamé le refus du plan européen, le défaut, même si ça débouche sur une sortie de l'euro. L' Europe et la Grèce sont coincées. Il n'y a pas de bonnes solutions. Elles sont toutes mauvaises. Mais il vaudrait mieux tout de même arrêter le massacre et accepter la réalité de la faillite grecque.

SONS OF ANARCHY

L'affrontement de deux gangs de bikers au Texas a provoqué 9 morts et plus de 20 blessés. Les "Cossacks" avaient décidé de challenger la domination des "Bandidos" en mettant sur le blouson le mot "Texas" alors que seuls les Bandidos ont le droit de le porter. On comprend bien qu'un tel affront ne pouvait pas rester impuni.

EDF ET AREVA

Ce n'est plus qu'une question de temps ... Le nouveau patron d'EDF, Jean-Bernard Lévy déclare qu'il est prêt à reprendre les réacteurs nucléaires d'Areva. De toutes façons, le gouvernement ne lui a pas laissé le choix...

TAUX IMMOBILIERS

Selon Meilleurtaux.com, une banque a remonté ses taux de 0.10%. Une première. À suivre...

VOILA C'EST TOUTBONNE JOURNEEMAY THE FORCE BE WITH YOU

Edito publié sur MonFinancier le 19/05/2015.

En vidéo sur le même thème : Retraite : faut-il vraiment attendre le taux plein ? 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité