Selon le JDD, le gouvernement souhaiterait s’attaquer au Plan épargne logement, un placement plébiscité par les Français notamment pour sa fiscalité avantageuse.  Une information démentie dimanche soir par le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve.

© AFP

Selon Bernard Cazeneuve, le PEL ne fait pas partie des projets de réforme du gouvernement. Ce dimanche, le JDD affirmait que l’Etat envisagerait de revoir le Plan épargne logement, un placement exonéré d’impôt sur le revenu, et de supprimer la prime versée à ses détenteurs lorsque ces derniers le débloquent. « Ce sujet n’existe pas. Il n’est pas question de modifier le régime fiscal des PEL » a de son côté affirmé Bernard Cazeneuve.

« Rien ne change pour le PEL »Interrogé ce dimanche soir sur LCI, le ministre du Budget a démenti tout projet de réforme. Bernard Cazeneuve a d’abord tenté de botter en touche avant de réaffirmer que le gouvernement ne toucherait pas au PEL. « Je ne parle jamais de ce sur quoi le ministère réfléchit […] ou de sujets qui n’ont pas été arbitrés par le président de la République ou le Premier ministre » a-t-il déclaré. « Soit ce sujet n’existe pas, soit des discussions sont en cours et dans ce cas-là, vous verrez » a-t-il indiqué avant d’ajouter qu’il n’était pas question de la réformer ou de le supprimer. « Rien ne change pour le PEL » a-t-il assuré.

Publicité
Un placement fiscalement avantageux Créée en 1969, le PEL a été conçu pour le financement des logements. Plébiscité par les Français, notamment pour des raisons fiscales avantageuses puisqu’il n’est pas soumis à l’impôt sur le revenu, le Plan épargne logement donne également lieu au versement d’une prime lorsque ses bénéficiaires le débloquent. Mais le JDD, évoquant des abus sur le versement de cette prime, pointe le coût de ce PEL qui explose, alors que les investissements immobiliers eux ne suivent pas. Actuellement plafonné à 61 200 euros, le PEL pourrait en revanche dans les mois à venir être relevé pour compenser la hausse du prix de l’immobilier.
Publicité