Un rapport publié mardi par l’Organisation internationale du travail estime que le chômage devrait continuer de croître dans le monde jusqu’en 2019, où il y aura alors plus de 219 millions de demandeurs d’emploi. 

Plus de 219 millions de personnes pourraient être sans emploi en 2019, selon le dernier rapport de l’Organisation internationale du travail (OIT), publié mardi. "Plus de 61 millions d'emplois ont été perdus depuis le début de la crise mondiale en 2008 et nos projections montrent que le chômage continuera de s'aggraver jusqu'à la fin de la décennie. Ce qui signifie que la crise de l'emploi est loin d'être terminée et il n'y a pas lieu de s'en satisfaire", a affirmé Guy Ryder, directeur général de l'OIT.

Pour la France, l’organisation ne voit pas de baisse significative du chômage jusqu'en 2017, avec un taux qui devrait passer sous la barre des 10% (9,9%), le niveau de 2015. Et les voisins européens ne seront pas non plus épargnés. La faute notamment aux politiques d’austérité mises en place au sein de l’Union. "Les politiques d'austérité, particulièrement en Europe, ont contribué à l'augmentation spectaculaire du chômage. Je ne pense pas qu'elles étaient inévitables", a ajouté Guy Ryder.

Inégalités de revenus

Parmi les plus touchés, ce seront une nouvelle fois les 15-24 ans qui verront leur taux de chômage grimper, alors que celui-ci est déjà de 13% actuellement. Ce qui ne va pas arranger les économies des pays les plus touchés. "L'instabilité sociale est particulièrement aiguë dans les pays et les régions où le chômage des jeunes est élevé ou en hausse rapide", explique l’OIT.

Publicité
Les inégalités de revenus devraient également se creuser, selon le rapport, qui estime que les 10% les plus riches posséderont 30 à 40% des revenus dans le monde. Les 10% les plus pauvres devront quant à eux se contenter de 2 à 7% de la richesse totale. 

En vidéo sur le même thème : Le chômage va augmenter dans le monde, selon l’Organisation internationale du travail 

mots-clés : Chômage, Emploi
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet