Emmanuel Macron envisage de rétablir le service national en France pour renforcer la mixité sociale. Un projet qui nécessite une somme conséquente.

La mise en place du service national Français pourrait atteindre les 30 milliards d’euros, sur cinq ans, selon un rapport d’information de Jean-Pierre Raffarin ainsi que Daniel Reiner, présenté lors d’une conférence de presse, le 13 juin dernier. Les deux sénateurs ont précisé que sur cette somme il pourrait y avoir : "12 à 17 milliards d’investissement initial en infrastructures, acquisitions foncières incluses, et 2,5 à 3 milliards par an pour l’encadrement et le fonctionnement".

Dans leur rapport, ils ont aussi rappelé qu'Emmanuel Macron s’est engagé à "porter les ressources de la défense à 2 % de la richesse nationale" d’ici à 2025''. "Le budget de la défense se trouverait ainsi porté à 35,5 milliards d’euros constants en 2018, 37,5 milliards en 2019 et 39,5 milliards en 2020", ont ils expliqué. 

"Créer de la cohésion au moment où les Français veulent s’engager"

Une "large réflexion" sur le sujet devrait avoir lieu au printemps 2018, a indiqué Florence Parly, la ministre des Armées au micro d’Europe 1 dimanche dernier. Elle a précisé que de nombreuses personnes issues de la société civile mais également de l'Education nationale seraient impliquées dans le processus de réflexion. La ministre des Armées a ajouté que ce dispositif permettrait de "créer de la cohésion au moment où les Français veulent s’engager".

Publicité
En l'état, il ne s’agit pas de rétablir un an de service militaire obligatoire comme avant, mais plutôt de créer "un mois de service national qui pourra répondre à ce besoin de renforcement du lien armée-nation, mais qui pourra aussi répondre à certains problèmes auxquels les jeunes Français sont aujourd’hui confrontés", a détaillé la ministre.

En vidéo sur le même thème : Michel Sapin : "La lutte contre les inégalités sociales et fiscales est fondamentale en France"

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité