La Cour des comptes a rendu mercredi un rapport sévère sur le budget de l’Etat de l’année dernière. Explications. 

La France, pas encore bonne élève. La Cour des comptes a rendu jeudi son rapport sur le budget de l’Etat en 2014 et le bilan n’est pas très positif.

Selon le rapport, le déficit de l’Etat s’élevait à la fin de l’année 2014 à 85,56 milliards d’euros, soit 3,9% du PIB. Or, la Cour des comptes attendait un déficit plus proche des 3,6% du PIB. La dette de l’Etat aurait quant à elle atteint 1528 milliards d'euros en 2014, soit 71 milliards de plus qu'en 2013.

"Ce dérapage budgétaire s'explique par des recettes fiscales en baisse de 6 milliards, pour la première fois depuis 2009, et des dépenses en hausse alors qu'une stabilisation était prévue", explique Le Parisien.

Des risques pour l’année 2015

La Cour des comptes se veut tout de même positive sur certains points, précisant notamment que "les dépenses du budget général sont inférieures de 6,34 milliards d'euros aux dotations de la loi de finances initiale".

Publicité
Cette dernière n’est pourtant pas très rassurante pour les comptes concernant l’année 2015, avec des risques qui "pèsent sur les recettes fiscales avec notamment une incertitude sur la montée en charge du CICE et les modalités de financement du Pacte de responsabilité et de solidarité". Un budget qui devrait être suivi de près jusqu'au prochain rapport. 

En vidéo sur le même thème : Les académiciens dans le viseur de la Cour des comptes 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité