300 000 euros : c’est la somme que touchera par an l’ancien président du directoire de PSA, Philippe Varin, qui a quitté la tête du groupe début 2014. Une retraite chapeau acquise grâce à un subterfuge.  

S’il s’était a priori engagé à ne pas toucher de retraite-chapeau, l’ancien président du directoire du groupe automobile PSA, Philippe Varin, percevra pourtant la somme d’environ 300 000 euros par an, à vie, rapporte la presse mercredi. 

L’ex-patron, qui avait en effet dû renoncer fin 2013 à partir avec 21 millions d’euros prévus pour sa retraite, a tout de même réussi à profiter de la révision du système des retraites chapeau des dirigeants du directoire mise en place par PSA le 1er janvier 2014.

Un subterfuge pour toucher sa retraite chapeau

Mais pour obtenir cette somme très confortable, Philippe Varin aurait usé d’un subterfuge. L’ancien PDG devait en effet afficher au moins 5 ans d'ancienneté dans l'entreprise, "autrement dit, il ne (devait) pas quitter Peugeot avant le 1er juin 2014 pour toucher le pactole", selon le site Deontofi.com. Or, son contrat s’est terminé le 31 mars 2014, soit avant les 5 ans nécessaires.

Publicité
Pour remédier au problème, Peugeot lui aurait finalement fait signer un nouveau contrat de travail pour une mission d'assistance à la mise en œuvre des accords conclus avec l'Etat et Dongfeng", groupe chinois qui est entré au capital du Français depuis l'an dernier, précise l’AFP.  

En vidéo sur le même thème - PSA : Philippe Varin touchera bien une retraite chapeau 

Publicité
Publicité