Ce lundi, pour la première fois de son histoire, la France a emprunté de l'argent à des taux négatifs. Qu'est-ce que ça signifie concrètement ? Les investisseurs donnent-ils de l'argent à la France pour qu'elle leur en emprunte ? Les réponses avec Planet.fr.

C'est bien le monde à l'envers ! Imaginez un instant qu'en vous rendant dans votre banque pour faire un prêt, votre banquier vous l'accorde et ajoute même qu'il vous versera de l'argent en plus... Surréaliste... Et c'est pourtant ce qui s'est passé lundi lorsque, pour la première fois de son histoire, la France a emprunté de l'argent à des investisseurs à un taux négatif.

Mais comment est-ce possible ? Tout simplement parce que les investisseurs ont confiance dans la dette française, plus que dans les dettes des pays de l'Europe du sud par exemple. L'Italie, l'Espagne, la Grèce ou le Portugal n'inspirent pas les investisseurs qui ont trop peur de ne pas récupérer leur argent par la suite.

Gagner de l'argent en s'endettantS'ils doivent placer leur argent très rapidement, ils sont donc prêts à payer de leur poche pour s'assurer de devenir créancier d'un pays dans lequel ils ont confiance. Mais la France n'est pas la seule dans cette situation. Un club très fermé de pays européens connait le même sort : l'Allemagne, les Pays-Bas, la Finlande, l'Autriche, le Danemark et la Suisse.

Publicité
Lundi, pour son emprunt de 3,917 milliards d'euros sur 3 mois, la France a bénéficié d'un taux de - 0,005%, lui assurant 50 000 euros de gain par milliard emprunté. Un second emprunt de 1,993 milliard d'euros sur 6 mois, avec un taux de - 0,006% lui rapportera 60 000 euros par milliard emprunté.

© PHILIPPE HUGUEN / AFP

Publicité