La dream team de Wall Street

On connaît maintenant les hommes qui vont diriger l’économie américaine. Et, comme tout ce qui a trait à Donald Trump, on nage en plein paradoxe. L’homme qui avait pris pour cible l’establishment, Wall Street et les banques d’affaires a choisi deux purs produits de Wall Street.

KILLERS

Le Secrétaire au Trésor a fait carrière chez Goldman Sachs et dans un fonds spéculatif, le secrétaire au Commerce est devenu milliardaire grâce à son fonds d’investissement dans les entreprises en faillite. Voilà pour le côté surprenant et promesse non tenue. En revanche, les deux hommes, et en particulier Steven Mnuchin mercredi après sa nomination au Trésor, sont clairs sur leurs mandats : appliquer la politique économique promise par Trump pendant sa campagne.

BAISSE D’IMPÔTS ET DÉFENSE DES FRONTIÈRES

La baisse des impôts pour les sociétés, de 35% à 15%, semble gravée dans le marbre. L’autre volet sera une baisse des impôts mais uniquement, disent-ils, pour l’Américain moyen et pas pour les riches. Et surtout donc la relation aux partenaires commerciaux des États-Unis et en particulier la Chine. Mnuchin réfute déjà les accusations de protectionnisme, il préfère parler de rééquilibrage de relations commerciales qu’il qualifie de stupides : pour lui, la Chine nous balade tous depuis des années en pratiquant un protectionnisme féroce et en réclamant de l’autre côté une ouverture totale des frontières. L’équipe de Trump veut donc expliquer à la Chine que ce sera donnant-donnant ou ça ne sera pas.

WALL STREET LES AIME

Et tout ça plaît beaucoup à Wall Street. Trump est en passe de devenir le héros de Wall Street. En nommant des insiders, et quels insiders, des vrais pros de la gestion sans états d’âme, et en promettant de faire des États-Unis un paradis fiscal pour les entreprises, son poster va finir par être affiché dans tous les établissements financiers. Rappelons tout de même que Mnuchin a fait sa fortune en rachetant une banque hypothécaire victime de la crise de 2008, une banque qu’il a redressée en procédant à 36000 saisies et expulsions immobilières. Un fait d’armes pour Wall Street. On attend maintenant avec impatience la lutte sans merci que vont se livrer les États-Unis et l’Angleterre post-Brexit pour attirer les entreprises du monde entier en pratiquant un dumping fiscal. L’Europe va, une fois de plus, regarder en comptant les coups, des coups qu’elle va recevoir.

L'OPEP

On y croyait ! Et on ne s'est pas trompés. Contrairement aux rumeurs avant la réunion de l'OPEP, les membres de l'OPEP ont suivi l'Arabie saoudite et ont décidé de réduire leur production, de 1.2 million de barils par jour, dont 500 000 pour l'Arabie Saoudite. Les cours du pétrole ont bondi de près de 10% et retrouvé les 50 dollars. La Russie devrait se joindre à l'accord. Bien évidemment cet accord ne sera pas respecté par l'Iran et l'Irak qui ont cruellement besoin de ressources financières mais il faudra quelques mois pour qu'on s'en aperçoive. Entre temps, le pétrole devrait rester au-dessus des 50 dollars, le plancher minimum de cours que souhaite établir l'Arabie saoudite.

NORMAL

L'économie collaborative a beau avoir une image "cool", il n'y a pas de raisons qu'elle ne respecte pas les règles économiques qui s'appliquent à toutes les entreprises et à tous les ménages. La commission des Finances à l'Assemblée a voté pour la transmission directe au fisc des revenus des utilisateurs par les sites de "partage". Et pour une fois c'est une mesure logique. Traitez-moi de vieux con si vous voulez, ça ne me dérange pas.

LE TTSO DE LA SEMAINE

"Certains rentrent se reposer". Mais c'est une minorité. Les autorités allemandes viennent de publier des chiffres sur les djihadistes allemands revenus en Allemagne. 8% ne sont là que pour "se reposer" (en permission en quelque sorte) avant de repartir en Syrie/Irak, 10% sont revenus en se déclarant "déçus" par leur engagement... mais 48% restent fidèles à l'idéologie djihadiste. 1 sur 2 toujours prêt à débarrasser la planète des infidèles, donc. Pas un scoop, mais pas rassurant. Pour ce qui concerne la France : 200 djihadistes auraient déjà quitté l'EI et 700 pourraient revenir. N'oubliez pas de vous abonner à l'excellente newsletter du soir de TTSO. C'est très simple et c'est ici

À LIRE

"Viadeo: Anatomie d'un échec français" dans les Échos. L'histoire étonnante de cette start-up française qui a essayé de concurrencer Linkedin, mal gérée, introduite en Bourse n'importe comment, qui a ruiné ses actionnaires et a fini en règlement judiciaire.

DRÔLE OU À PLEURER ?

Les médias ont à peine fini de nous expliquer que les sondages se sont toujours plantés et qu'ils n'ont vu ni le Brexit, ni Trump, ni Fillon et les voilà qui recommencent. Après avoir annoncé la victoire de Juppé, une victoire dans un fauteuil, ils ont élu Macron 3ème homme "crédité de 1 à 17%" des intentions de vote. Donc en résumé, il ne faut pas croire aux sondages, les candidats des médias se plantent toujours et Macron est devenu le candidat des médias : à vous de tirer vos propres conclusions.

FASCINANT

Chaque année, le nombre de morts au Japon dépasse largement le nombre de naissances. Et compte tenu de la politique anti-immigration du pays, les entreprises japonaises ont cruellement besoin de main d’œuvre. Le taux de chômage est à 3%. Le nombre de chômeurs est en dessous des 2 millions pour la première fois depuis 1995. Conséquence: les jeunes japonais deviennent ultra sélectifs et refusent les jobs les plus rébarbatifs et les moins rémunérés. Et ce sont donc les seniors de plus de 65 ans, en quête de revenus complémentaires à des retraites souvent faibles, qui remplissent ces rôles. Avec des salaires souvent assez bas...Fascinant ce renversement de la pyramide des âges.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Quelle journée ! Avec en vedette absolue le pétrole. Moins 5% la veille, près de 10% hier après l'accord de l'OPEP: back to 50 dollars. Le dollar continue à écraser les autres monnaies et en particulier le yen, au dessus de 114 yens, l'euro est en équilibre instable à 1.06 avec le referendum italien; Les taux continuent à flamber avec un 10 ans US à 2.40%; Les indices attendent fébrilement le chômage avec un CAC qui tente à nouveau de s'attaquer aux 4600 points.

ON S'EN FOUT

La rumeur du jour : Hollande va y aller mais il ne va pas passer par la case primaire ; Je suis tombé en zappant sur l'interview de Bayrou au JT de France 2, une vraie tête à claques, qui va encore tout faire pour faire perdre la droite : un mystère que ce type soit encore à la tête d'un centre qu'il a totalement flingué ; Nancy Pelosi a été réélue leader des démocrates à la chambre des députés US; Le portable est devenu un fléau mortel en voiture, surtout sur les autoroutes ; Étonnant: 5 Nobel, de Kofi Annan à Aung San Suu Kyi, lancent un appel pour sauver les sites culturels du terrorisme mais ils ne lancent pas d'appel pour les populations civiles d'Alep ou de Mossoul ; C'était vraiment sympa hier le défilé Victoria's Secret au Grand Palais, j'étais assis entre Bruno Mars et Lady Gaga (qui a crié : "mytho !" ???).

VOILÀ C'EST TOUT. BONNE JOURNÉE. MAY THE FORCE BE WITH YOU.

Publicité