L’endettement de la France a atteint 2031,5 milliards d’euros au troisième trimestre de l’année 2014, selon l’Insee. Une somme qui représente une dette d'environ 30 800 euros par Français. 

L’institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a indiqué mardi matin que l’endettement de la France a atteint 2031,5 milliards d’euros à la fin du troisième trimestre de l'année 2014, soit 95,2% du PIB. Elle était de 95,1% à la fin du deuxième trimestre. A l’échelle de l’habitant, la dette publique représente près de 30 800 euros par Français (sur une base de calcul de 66 millions d’habitants en 2014).

Cette hausse au troisième trimestre est due, selon l’Insee, aux administrations de sécurité sociale, dont la contribution à la dette a augmenté de 12 milliards d'euros. "Au cours du troisième trimestre, la dette publique brute a augmenté de 7,8 milliards d'euros, soit nettement moins qu'au cours du trimestre précédent, où elle avait grimpé de 28,7 milliards d'euros. Elle avait alors franchi pour la première fois la barre des 2 000 milliards d'euros", rappelle Le Point.

Le pouvoir d’achat des ménages en hausse de 0,5%

Publicité
Selon le gouvernement français, cette dette publique pourrait atteindre 95,3% du PIB à la fin de l’année. La dette de l’Etat recule quant à elle de 4,8 milliards d’euros tandis que la croissance du PIB est de 0,3%. L’investissement total en France a de son côté une nouvelle fois baissé de 0,6%, après un recul de 0,8% au second trimestre. Pour finir, le pouvoir d’achat des ménages a progressé de 0,5%, indique l’Insee.

En vidéo sur le même thème : 2000 milliards d’euros de dette publique, comment est-ce possible ? 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité