Les Jeux Olympiques d'été 2012 débuteront d'ici quelques jours à Londres. Pour la France, 333 athlètes feront le déplacement et tenteront de remporter des médailles... et les primes qui vont avec ! Et tout ça, en grande partie aux frais du contribuable. Les détails avec Planet.fr.

C'est vendredi que sonnera le top départ de l'évènement sportif de l'été, les Jeux Olympiques de Londres. Pour l'occasion, des milliers d'athlètes de tous les pays feront le déplacement vers la capitale britannique afin de se mesurer entre eux, et de remporter un maximum de médailles.

En ce qui concerne la France, 333 athlètes seront à Londres. 333 athlètes qu'il faudra transporter, loger, nourrir, habiller... Dans son édition du 19 juillet dernier, la quotidien sportif L'Equipe livre quelques chiffres justement.

50 000 euros pour une médaille d'orPour ces JO d'été, le Comité national olympique du sport français (CNOSF) a prévu un budget prévisionnel d'environ 7,24 millions d'euros. L'hébergement et la restauration sont évalués à 2,87 millions d'euros, et 2,11 millions d'euros sont attribués à l'habillement des sportifs.

En parallèle, le ministère des Sports a prévu de son côté un budget alloué aux primes des athlètes qui remporteront des médailles. Une médaille d'or rapportera 50 000 euros, 20 000 euros pour une médaille d'argent, et 13 000 euros pour une médaille de bronze. Au total, le budget primes prévu s'élève à 4,1 millions d'euros.

34 069 euros par athlèteLa somme totale déboursée lors de ces JO de Londres devrait donc atteindre 11,34 millions d'euros environ. Une somme équivalente au salaire annuel du sportif français le mieux payé, Franck Ribéry au Bayern de Munich, 11,4 millions d'euros (classement des sportifs français les mieux payé, L'Equipe Magazine, 3 mars 2012).

Publicité
Mais si le salaire de Franck Ribéry est pris en charge par son club, une grande majorité des budgets alloués par le Comité national olympique du sport français et par le ministère des Sports le seront aux frais des contribuables français. Le coût de chaque athlète ? 34 069 euros, hors équipe d'accompagnement (médecins, entraîneurs...).

En 2008, pour les Jeux Olympiques de Pékin, le budget du CNOSF était moins élevé, mais les primes à la performance, offertes pour toute médaille emportée, étaient rigoureusement les mêmes.

© FABRICE COFFRINI / AFP

Publicité