Jerome Powell

Retenez bien ce nom. Apprenez à le prononcer : "djeroam  paowel". Car vous allez le lire et l'entendre souvent ces prochains jours et pendant plusieurs années. Donald Trump devrait en effet annoncer aujourd'hui son intention de le choisir comme prochain président de la Fed. Pendant 4 ans, il va devenir l'un des hommes les plus puissants de la planète.

QUI ES-TU, JEROME ?

Depuis 2012, "Jay" Powel est un des sept gouverneurs de la Banque centrale des États-Unis. Il n'est pas docteur en économie comme tous ses prédécesseurs. Juriste de formation, il va apporter son expérience du monde de la finance, de la réglementation bancaire et de l'administration fédérale. Sa candidature, poussée par le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin, aurait été préférée à celle du professeur John Taylor, plus apprécié par nombre de conservateurs au Congrès.

UNE BONNE NOUVELLE ?

Bien que républicain, Jerome Powell est perçu comme le candidat de la continuité. "Ce n'est ni un faucon, ni une colombe", explique un de ses anciens collaborateurs. Défendant comme Janet Yellen un resserrement monétaire très progressif, il a voté toutes les décisions de l'institution depuis sa nomination à la Fed, en 2012. Alors que la croissance est solide et que les indices américains signent des records chaque jour, ce n'est peut-être pas le meilleur candidat pour les marchés, mais c'est plutôt une bonne nouvelle pour l'économie.

EN ATTENDANT JEROME

Janet Yellen a laissé ses taux directeurs inchangés. Le Comité monétaire a indiqué que l'économie a progressé à un rythme "solide" malgré les ouragans, mais que l'inflation, hors prix de l'énergie, reste contenue. Cette décision était anticipée par les marchés même si plusieurs spécialistes s'attendent à un nouveau relèvement lors de la réunion des 12 et 13 décembre.

UNE PENSÉE

Pour les victimes de l'attentat à New-York, et pour leur famille. Une horreur à laquelle on ne peut pas s'habituer.

LA RÉPONSE

De Donald Trump ne s'est pas faite attendre. Au lendemain de l'attentat, le président s'en est pris aux démocrates et en particulier à leur chef de file au Sénat, Charles Schumer. "Le terroriste est entré dans le pays via ce qu'on appelle la loterie des visas pour la diversité, une merveille signée Chuck Schumer. Je veux un programme au mérite". Sur Twitter bien sûr.

UNE TAXE POUR UNE TAXE

Le gouvernement présente aujourd'hui en Conseil des ministres sa proposition de surtaxer les 300 plus grandes entreprises françaises afin de compenser partiellement les 10 milliards d'euros qu'il doit rembourser après l'annulation de la taxe sur les dividendes introduite en 2012 sous la présidence de François Hollande.

COMPRENDRE LES NOUVELLES LOIS FISCALES

Avec le premier Budget du nouveau gouvernement, la "transformation" est en marche. Mais Emmanuel Macron, en bon rassembleur, ne crée pas de rupture : les cotisations salariales baissent ? La CSG augmente. L'ISF disparaît ? L'IFI est créé, etc. Du coup, la simplification promise n'aura pas lieu. Au contraire les exceptions complexifient encore plus la fiscalité française. Pour bien comprendre tous les changements à venir, et savoir comment s'adapter à ce nouvel environnement, ne manquez pas notre conférence le jeudi 9 novembre à 19h. Je m'inscris à la conférence sur les nouveautés fiscales 2018.

LE TTSO DE LA SEMAINE

Mais puisqu'on vous dit que tout va bien. Donc l'économie donne de nouveaux signes de santé éclatante (cf premier sujet), mais ça n'est pas tout : comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, Reuters nous informe également aujourd'hui que les traders sont à la fête. Alors que les profits des activités de marchés des banques américaines ont bondi de 33% sur la première moitié de 2017, les traders (US) vont voir leur bonus augmenter et dépasser en moyenne 140.000$/tête cette année. N'oubliez pas de vous abonner à l'excellente newsletter du soir de TTSO. C'est très simple et c'est ici.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Pas de congé hier pour les marchés. Le CAC a fini en légère hausse +0,2% tandis que le DAX bondissait de +1,8 %. Wall Street a fini en ordre dispersé après l'attentat et en attendant le nom du futur président de la Fed. La Bourse de Tokyo a clôturé ce matin à un pic de 21 ans, après une 21e hausse en 22 séances. L'euro baisse légèrement à 1,165 après le statu quo de la Fed. L'or et le pétrole sont stables.

ORANGE BANK

C'est aujourd'hui que l'opérateur lance sa banque sur mobile. Compte courant gratuit, livret rémunéré à 1% brut, paiement mobile sans contact, virements par SMS, carte bancaire Visa sans contact, chéquier, prime de bienvenue de 80 euros, etc. Orange Bank prévoit aussi un crédit à la consommation pour début 2018. Stéphane Richard, PDG d'Orange et donc nouveau banquier, espère séduire 400 000 clients la première année et 2 millions en 10 ans.

FACEBOOK PUB

Le plus grand réseau social au monde a vu son bénéfice trimestriel augmenter de 79 % à la faveur de la progression de ses revenus publicitaires, notamment dans la vidéo. Une hausse des revenus publicitaires de 49 %, dont 88 % sur les seules publicités sur terminaux mobiles. Le groupe a également franchi pour la première fois la barre des 10 milliards de dollars de chiffre d'affaires, à 10,3 milliards. Le réseau social a toutefois prévenu qu'il ferait des investissements importants pour lutter contre la propagation de "fake news" : "Nous investissons tellement dans la sécurité que cela aura un effet sur notre rentabilité", explique Facebook. Des investissements qui ne plaisent pas trop aux marchés...

TESLA LOSS

Le constructeur de véhicules électriques a enregistré la plus forte perte trimestrielle de son histoire, 619,4 millions de dollars. Si le chiffre d'affaires est en progression, les problèmes de production de la berline Model 3 ont miné les résultats et les objectifs du groupe

VOILÀ C'EST TOUT. BONNE JOURNÉE. MAY THE FORCE BE WITH YOU.

Edito publié par Gauthier Maës sur MonFinancier.com le 02/11/2017.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet