La belle-fille du secrétaire général de l’Elysée, âgée de 25 ans, vient d’être nommée à un poste stratégique du musée qui requiert pourtant cinq ans d’expérience.

Selon la Lettre A (article payant), Judith de Warren, 25 ans, héritière de la prestigieuse dynastie Taittinger qui a fait fortune dans le champagne, a été nommée adjointe au directeur du mécénat du musée du Quai Branly.

Selon le site spécialisé sur les cercles de pouvoir, la promotion de la jeune héritière passe mal en interne. Il faut dire que Judith de Warren est aussi la belle-fille de Jean-Pierre Jouyet, le secrétaire général de l’Elysée et proche de François Hollande. Ainsi, le mois dernier, les syndicats du musée ont adressé à Stéphane Martin, le président de l’établissement, une lettre ouverte afin de protester contre ce recrutement qui "ne respecte pas le cadre de gestion défini".

A lire aussi François Hollande : un ancien de sa promo à l’ENA recasé

Il est vrai que la fiche concernant le poste prévoit au minimum cinq ans d’expérience. Comme on peut le constater sur sa page professionnelle, Judith de Warren a fini ses études il y a seulement deux ans, et compte en tout 19 mois d'expériences profesionnelles.

La direction réfute tout favoritisme

Toutefois, le directeur du musée précise dans un courrier que "la brillante formation initiale [à la London School of Economics] de la personne recrutée et le potentiel qu’il est permis de voir en elle m’ont paru des critères plus importants que la durée de son expérience professionnelle. […] Je peux vous affirmer n’avoir eu à subir aucune pression de quiconque."

Publicité
"Judith de Warren a suivi la même voie de recrutement que tous les autres candidats en répondant à une offre largement diffusée sur le site du ministère de la Culture. Elle a été sélectionnée parmi trois autres candidats qui ont été reçus par le président du musée", détaille-t-on à la direction, selon Lelanceur.fr.

Vidéo sur le même thème : Hollande : Jouyet est "un bon secrétaire général de l'Elysée"

Publicité