Janet Yellen ne nous a pas écoutés

Pas de hausse des taux mercredi aux États-Unis. Janet Yellen ne nous a pas écoutés. Elle a préféré suivre le consensus. Et pourtant on a failli gagner. Fait extrêmement rare, trois membres de la FED ont affiché leur opposition et ont voté pour une hausse des taux immédiate. Mais Janet a apparemment décidé de gagner du temps et d’augmenter les taux en décembre. Après les élections. Sauf si d’ici là l’économie américaine s’essouffle.

SALLES DE SHOOT

Les salles de marchés vont donc pouvoir redevenir des salles de shoot pendant encore quelques semaines au moins. Cette décision a certes provoqué un rebond des marchés mais avouez que ce n’est pas non plus l’euphorie. On sent les investisseurs junkies quand même un peu perdus. C’était encore plus frappant après la réunion de la Banque du Japon mercredi matin. Malgré les mesures annoncées par les Japonais, des mesures qui auraient dû favoriser la baisse du yen, le yen est au plus haut ce matin et le dollar teste le plancher fatidique des 100 yens.

LA FUITE EN AVANT

La politique des banques centrales est totalement délirante mais surtout de plus en plus inefficace. Et les marchés, comme l’économie, ne savent plus comment réagir. On est dans une fuite en avant que personne, à commencer par Janet Yellen, n’ose arrêter. On remet souvent en cause l’indépendance des banques centrales : j’aimerais rappeler que l’indépendance des banques centrales est un pipeau total. Draghi n’aurait jamais pu mener la politique qu’il mène sans l’accord des Allemands, la Banque du Japon agit sous pression du gouvernement, la Banque d’Angleterre gère à sa façon le Brexit. Mais surtout, et je prendrai le temps de vous l’expliquer, les comptes des banques centrales et des gouvernements sont étroitement liés. L’argent qu’encaissent les banques centrales en prêtant massivement aux gouvernements et aux entreprises va directement dans les caisses des États. On est dans la forme la plus poussée du système de Ponzi.

POURQUOI MARINE LE PEN NE SERA PAS AU SECOND TOUR

Enrico Macias annonce qu'il quittera la France si Marine Le Pen est élue ! Mais Yannick Noah avait dit la même chose pour Sarkozy et on avait dû se taper ses concerts pieds nus pendant encore quelques années.

L'OBSESSION AUTOMOBILE

La Silicon Valley est obsédée par l'automobile. L'automobile connectée, l'automobile intelligente, l'automobile autonome. Le monde de la techno ne rêve plus que de devenir constructeur automobile. On voit que la plupart de ces boîtes ont été créées et sont gérées par des mecs. Mercredi, on a appris qu'Apple voulait racheter MacLaren pour environ 2 milliards de dollars mais MacLaren dément. On aura peut-être une MacLaren gratuite pour l'achat de l'iPhone 23 S.

VIOLENCE

Le cessez-le-feu a été rompu en Syrie. Et les combats ont repris sur le terrain avec une extrême violence. Une violence qui s'est propagée sur le terrain diplomatique avec des joutes verbales brutales entre la Russie et les États- Unis.

ON A BATTU L'ALLEMAGNE

Une fois n'est pas coutume. Nous avons battu l'Allemagne. Sur un beau terrain. Celui du patrimoine financier. Le montant moyen d'épargne financière nette des Français est à 53400 euros. Cela nous place en 16ème position mondiale (la Suisse est première avec 170600 euros) mais deux places devant l'Allemagne. Nous avons malheureusement chuté de 7 places depuis 2000 mais ce n'est pas forcément une mauvaise nouvelle, juste le signe qu'une part de plus en plus importante du patrimoine des Français est investie dans la pierre.

LE COME-BACK DU LIVRET A

C'est le délire. Les Français ont mis 1.39 milliard d'euros sur leurs livrets défiscalisés, livret A en tête, en août. Les Français ont enfin transféré une partie de l'argent qui dormait à zéro sur leurs comptes bancaires. Mais ils continuent à mettre trop d'argent sur ce livret qui rapporte certes plus que l'inflation mais nettement moins que l'assurance vie. Ne faites pas la même chose. Ouvrez un contrat d'assurance vie ou alimentez votre contrat d'assurance vie. Nous avons conçu un produit adapté à vos besoins : MonFinancier Retraite Vie. Ne passez pas à côté. Recevez gratuitement une documentation sur MonFinancier Retraite Vie.

LE TTSO DE LA SEMAINE

Politiques d'austérité : cette fois, c'est la fin. Même l'OCDE, pourtant tenant de l'orthodoxie économique, s'alarme, dans son rapport sur la croissance mondiale publié ce jeudi, de l'impuissance des seules politiques monétaires à relancer l'activité en Europe. Sa préconisation : "L'application du pacte de stabilité et de croissance de l'UE devrait être modifiée pour permettre un soutien budgétaire plus élevé." Un soutien budgétaire plus élevé. La réhabilitation de la dépense publique. La fin du dogme austéritaire. N'oubliez pas de vous abonner à l'excellente newsletter du soir de TTSO. C'est facile et c'est ici.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Le fait le plus significatif : le retournement du dollar yen, en hausse à 112.7 après les annonces de la BOJ, en chute à 110.30 ce jeudi matin. Les indices boursiers fêtent le manque de courage de Janet Yellen et progressent de plus de 1%. L'euro est repassé au-dessus des 112, l'or a un peu rebondi à 1335 dollars ainsi que le pétrole qui est repassé au dessus des 45 dollars. Pas de quoi se priver de sieste.

ON S'EN FOUT ?

La Commission européenne veut mettre fin au roaming, cette arnaque qui permet aux opérateurs télécoms de nous massacrer quand on appelle de l'étranger ; Mariton ne participera pas à la primaire mais heureusement Jean Frédéric Poisson y sera ; Valls est favorable à un revenu universel à partir de 18 ans, l'incitation ultime à la paresse ; Un des papes des hedge funds, Leon Cooperman du fonds Omega, est poursuivi pour délit d'initié ; La jeune maire de Rome ne veut plus que sa ville soit candidate aux JO de 2024 ; Pub amusante du loueur Sixt en Italie avec la photo d'une mini Citroën : "Faites comme Carla Bruni, prenez un petit Français"

VOILÀ C'EST TOUT. BONNE JOURNÉE. MAY THE FORCE BE WITH YOU.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité