Une étude a été menée sur la structure cérébrale de l’homme de Néandertal. Elle établit que ce dernier avait une aptitude limitée pour le lien social. Cela pourrait être la cause de sa disparition.

Bien qu’il nous ressemble, l’homme de Néandertal n’est pas notre ancêtre.  Cet homme des cavernes n’était qu’une espèce cousine de la nôtre. Pendant 10 000 ans, les néandertaliens ont cohabité avec nos ascendants, les hommes de Cro-magnon, avant de disparaître.

De meilleurs yeux…La raison de cette extinction donne lieu à nombre d’hypothèses. Elle pourrait être due à leur structure cérébrale. Pourtant, l’homme de Néandertal était loin d’être bête. Son cerveau était d’une taille comparable à l’homo sapiens de l’époque.Eiluned Pearce et Robin Dunbar, de l'Université d'Oxford et Chris Stringer, du Musée d'histoire naturelle de Londres ont comparé les crânes des Néandertaliens avec ceux d’humains modernes. Il s’est avéré que la zone du cerveau dédiée à la vision et à la maîtrise du corps était plus grande chez Néandertal. Les Néandertaliens avait des yeux plus grand que les nôtres, habitués à une luminosité plus faibles

Publicité
… au détriment des aptitudes socialesFatalement, cette organisation différente s'est faite au détriment d'autres capacités. "Cela peut signifier qu'ils avaient de plus petites zones du cerveau associées au traitement de la complexité sociale" avance Eiluned Pearce. C'est ce qui a pu provoquer la perte des hommes de Néandertal. Former des groupes sociaux plus restreints leur permettait moins de recours en cas de coup dur. Ils étaient également plus exposés aux fluctuations démographiques. Enfin, ces liens sociaux moins forts ont pu compliquer la transmission des connaissances d'une génération à l'autre. Crédit Photo: ©Fuzzyraptor/Flickr

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité