Décédée ce dimanche 7 janvier, France Gall laisse derrière elle un héritage colossal qu’elle n’a pas toujours su gérer…

Il est désormais le seul survivant du clan Hamburger. Comprenez de la famille composée par Michel Berger (Hamburger de son vrai nom), France Gall et leur fille Pauline, décédée en 1997 à l’âge de 19 ans. Aujourd’hui, Raphaël Hamburger, le petit dernier du clan et fils des deux artistes, est donc l'ultime représentant d’une famille marquée par les drames. Mais, au-delà des souvenirs, que lui reste-t-il ? Si ce n’est le patrimoine musical de ses deux illustres parents.

De fait, si sa mère, France Gall, avait, plus jeune, avoué dépenser sans compter le fruit de ses premiers cachets, elle a, ensuite, enchaîné les succès et mis, quelques années plus tard, sa célébrité à profit pour servir de nobles causes. A commencer par des actions menées au Sénégal.

"J’achète n’importe quoi"

Toujours est-il qu’à ses débuts, l’interprète de "Résiste" et de "Poupée de cire, poupée de son" était, semble-t-il, loin d’avoir les mêmes préoccupations que celles qu’elle avait en tête ces dernières décennies. A l’époque, l’une de ses aspirations les plus essentielles, celle-là même qui rythme son quotidien entre deux shooting photo, n’est autre que : l’argent !

Dans une vidéo sortie des méandres de la télévision par l’INA, la star ne craint pas d’évoquer sa frénésie acheteuse : "Si on me donne de l’argent, je dépense beaucoup parce que j’adore la mode, les vêtements. Je cours beaucoup les magasins et j’achète n’importe quoi. C’est pour cela qu’il ne faut pas trop que j’ai d’argent sur moi parce que j’adore cela".

Plusieurs biens acquis au fil des ans

Maintenant que France Gall s’en est allée, quelques questions demeurent en suspens. Quelle est l’ampleur de son patrimoine ? Et comment son fils va-t-il le gérer ? S’il s’avère, pour l’heure, difficile de l’évaluer financièrement, il est vrai que, dans l’absolu, Raphaël Hamburger, 36 ans, désormais producteur et superviseur musical, devrait, en toute logique, être le seul à en bénéficier puisqu’unique héritier.

Au fil des ans, la chanteuse avait acquis plusieurs biens. A commencer par sa célèbre maison située à N’Gor non loin de Dakar où elle aimait se ressourcer, celle de Honfleur à laquelle elle était très attachée et son appartement parisien.

Et côté musique ?

A cela s’ajoute son patrimoine musical, fait de près de cinquante années de carrière, qui a traversé les âges et les tendances. Ce que n’a pas manqué de rappeler dimanche, en sa mémoire, Warner Music France, qui produisait la chanteuse : "Les chansons de France Gall sont devenues des standards incontournables de notre patrimoine musical".

Publicité
Reste à savoir ce qu’il adviendra également de la comédie musicale "Résiste" qu’elle avait créée en 2015 en l’honneur de Michel Berger. Selon le quotidien 20 minutes, son fils Raphaël, devrait, dans tous les cas, avoir à donner son avis dès lors qu’un artiste souhaite effectuer une reprise de l’une des chansons de ses deux parents.

En vidéo - Hommage à France Gall, une chanteuse avec un succès jamais démenti

mots-clés : Héritage, France gall
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet