La Banque d’Angleterre a dévoilé, mardi, de nouveaux billets… en plastique. Cette innovation a un but écologique et économique. Explications.

© Capture d'écran BBC

Fini le billet inutilisable à cause d’un passage en machine ? C’est possible. En Angleterre, la Banque nationale a présenté ses nouveaux billets en plastique, ce mardi. Avant de lancer une possible diffusion en 2016, l’institution britannique s’est engagée dans une concertation de deux mois à travers le royaume. L’objectif étant de recueillir l’impression des utilisateurs sur ces  billets "new look" et celles des professionnels qui seront probablement affectés par la fin des émissions papiers. Si cette concertation se passe de manière positive, alors les billets en plastique apparaîtront en 2016 dans les porte-monnaies anglais. Les premiers billets touchés seront de ceux de 5 et 10 livres, les autres ne changeront, pour l’instant, pas d’état.

Que des avantages ?

Publicité
Dans un reportage diffusé par la BBC, ces nouvelles coupures semblent avoir beaucoup d’avantages. Alors qu’un billet de 5 livres en coton à une durée de vie moyenne de 2 ans, ceux en plastique pourrait vivre jusqu’à 6 ans. Elément qui implique forcément une donnée économique. En effet, cette longévité ferait économiser à la banque anglaise 100 millions de livres. La composante en plastique pourrait aussi entraîner une diminution de la propagation des virus par les billets. Dernier point et pas des moindres :ces nouvelles coupures seront recyclables. En Australie, cette version plastique des billets, qui a été adoptée depuis 1988, sert à la construction de pots de fleurs comme le précise Chris Salmon de la Banque d’Angleterre, dans la vidéo ci-dessous.

Publicité