On connaissait déjà les faux ordres de virement ainsi que les sites de trading peu scrupuleux… Voilà que la cellule française de renseignement financier Tracfin vient de dévoiler de nouvelles formes de fraudes financières. Quelles sont-elles ?

Elles se suivent, elles se cumulent… De nouvelles formes de fraudes émergent chaque année dans la tête des réseaux criminels et font des milliers de victimes. Pour y remédier, Tracfin dresse annuellement un tableau (relayé par Le Figaro) qui recense les nouveaux grands schémas d’escroquerie. Présenté mardi 12 décembre en présence de Gérald Darmanin, ce rapport recense les fraudes apparues en 2016 et souligne que lorsqu’il est question d’escroquerie, les réseaux de hackers ont le don de constamment innover. 

Attention aux faux certificats d’économie d’énergie

Depuis 2006, le dispositif du certificat d'économie d'énergie (CEE) permet aux particuliers de réaliser, chez eux, des travaux "d'efficacité énergétique" et de bénéficier, dans le même temps, de primes. Le fait est que ce dispositif contraint également les entreprises qui réalisent lesdits travaux à atteindre des objectifs chiffrés. Si bien que certaines d’entre-elles ont flairé le bon filon et décidé d’empocher des primes énergétiques, pourtant destinées à leurs clients particuliers, en leur proposant des factures particulièrement gonflées. Pires, elles ont parfois été payées sans jamais avoir réalisé les travaux prévus. Une arnaque d’envergure qui se révèle difficile à déceler.

Prudence avec les prélèvements SEPA

Depuis quelques années,  une autre escroquerie de grande ampleur se développe : celle liée aux prélèvements SEPA. De quoi s’agit-il ? De perception de prélèvements non autorisés d’une part, de prélèvements non autorisés effectués au bout de 8 semaines d’autre part. Concrètement, le problème tient au fait que la banque du débiteur présume l’existence d’un mandat et débite son client dans la foulée. Elle réalise cette opération sans effectuer de réelle vérification, indique le rapport. Pour ce qui est de la seconde méthode, la problématique repose sur le fait qu’un fraudeur peut effectuer le règlement d’une facture par prélèvement SEPA et demander à être intégralement remboursé 8 semaines plus tard par sa banque. 

Les diamants ne sont pas vos amis

Autre arnaque d’envergure apparue depuis 2016 : les diamants. Pour le coup, il s’agit de placer vos économies dans la pierre… précieuse par le biais de sociétés spécialisées en la matière. Le hic tient au fait qu’elles vous promettent des rendements très attractifs. Sans compter qu’elles indiquent aux clients particuliers novices en la matière que cet investissement se révèle sécurisé et que le diamant constitue une valeur refuge. "Faux", met en garde l’Autorité des marchés financiers (AMF). Au final, les particuliers ne voient en général ni la réalité physique de leur investissement, ni la couleur des rendements promis. 

Les terminaux de paiement électroniques pas toujours nets

Publicité
Ultime nouveauté sur le volet des escroqueries promotion 2016 : les fraudes liées aux terminaux de paiements électroniques (TPE). Dans ce cas, il est question de prestataires qui installent des TPE. Sauf que lesdits TPE ont la particularité de réussir à dériver une partie des chiffres d’affaires vers des comptes non déclarés situés à l’étranger, relève Le Figaro. Une chose est sûre, les fraudeurs ne manquent jamais d’idées.

En video - Anthony Morel: "Scambaiting", se venger des arnaques sur internet

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité