Une enquête du magazine Challenges révèlent que depuis que le salaire de François Hollande et Jean-Marc Ayrault a été diminué de 30%, 656 fonctionnaires français gagnent plus qu'eux chaque mois. Planet.fr vous révèlent ces chiffres étonnants.

L'information a été obtenue par le magazine Challenges qui s'est directement renseigné auprès des services du Premier ministre à Matignon. Depuis le 24 août, date où le décret réduisant de 30% le salaire de François Hollande et Jean-Marc Ayrault a été publié au Journal Officiel, 656 fonctionnaires touchent désormais plus que les chefs de l'Etat et du gouvernement.

En ne gagnant plus que 14 910 euros bruts par mois, le président et son Premier ministre ont chuté de la 52è à la 657ème place des fonctionnaires les mieux payés par l'Etat. Ainsi, le ministère de l'Economie paye 39 de ses salariés plus cher que François Hollande et Jean-Marc Ayrault.

Jusqu'à 35 000 euros par mois pour l'ambassadeur d'AfghanistanMais Challenges révèle surtout que ce sont majoritairement des fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères et travaillant à l'étranger qui touchent plus que François Hollande et Jean-Marc Ayrault. Ils sont ainsi 385 sur les 656 fonctionnaires concernés. Le magazine explique que "ces agents bénéficient d'indemnités de résidence dont le montant varie selon le degré de risque et d'insécurité du pays en question, l'éloignement, les conditions sanitaires, le coût de la vie sur place,etc..." Mais ce barème reste secret.

Cependant, la barème concernant les ambassadeurs est lui devenu public grâce à un rapport parlementaire en 2002. On apprend ainsi que les rémunérations des ambassadeurs débutent à 6 500 euros pour la Tunisie. En Allemagne, l'ambassadeur peut compter sur 8 500 euros ou 22 000 euros en Irak. Le maximum des rémunérations étant accordé à l'Afghanistan avec un ambassadeur qui touche 25 000 euros par mois.

Publicité
Mais à cette indemnité d'expatriation, il faut ajouter le traitement indiciaire des diplomates ! Il varie de 3 500 à 8 000 euros bruts par mois, permettant par exemple à l'ambassadeur situé à Kaboul de gagner chaque mois entre 30 000 et 35 000 euros.

© PASCAL ROSSIGNOL / POOL / AFP

Publicité