Afin de renflouer les caisses de l’audiovisuel, la ministre de la Culture a annoncé une hausse de la redevance TV. Celle-ci serait effective dès 2016.

La hausse de la redevance sera limitée, en 2016, à un euro, a annoncé Fleur Pellerin dans un entretien accordé au Journal du Dimanche. "J'ai proposé que la redevance reste limitée à l'inflation, conformément à la loi. La hausse sera donc contenue à 1 euro seulement en 2016. C'est la plus faible augmentation depuis 2008", a expliqué la ministre de la Culture. Ainsi, la redevance passera à 137 euros au lieu de 136 euros. "Une solution aurait été d’augmenter la redevance de 4 euros : nous nous y refusons", a également affirmé la ministre, ajoutant qu’une telle décision aurait été "incohérente, la politique du gouvernement visant, au contraire, à baisser les prélèvements".

A lire aussi - François Hollande en colère contre Fleur Pellerin ?

Pour renflouer l’audiovisuel public, le gouvernement a également prévu de taxer les fournisseurs d’accès à Internet. "Nous augmenterons à la marge la taxe que paient les opérateurs d'accès à Internet, qui passera de 0,9 % de leur chiffre d'affaires à 1,2 %", a dévoilé Fleur Pellerin.

"Il faudra s'interroger dans le futur sur une réforme plus globale"

La ministre a cependant écarté la possibilité de réformer la redevance afin de taxer les objets connectés, et non plus uniquement les postes de télévision. "Il faudra s'interroger dans le futur sur une réforme plus globale, adaptée à ces nouveaux usages", a-t-elle toutefois souligné.

Publicité
Cette dernière a également assuré qu’un retour de la publicité sur les chaînes publiques après 20 heures était inenvisageable. "C'était une possibilité. Mais j'ai à cœur de ne pas déstabiliser les autres médias, en télévision, radio, ou presse écrite, qui auraient été touchés par ce rétablissement de la publicité en soirée", a-t-elle déclaré.

En vidéo sur le même thème - Radio France: un médiateur nommé par Fleur Pellerin