Nouvelle mise en garde face au développement d’une arnaque au faux mail d’appel à l’aide grâce auquel l’escroc pourra soutirer facilement de l’argent à vos amis ou contacts professionnels. 

Et une escroquerie de plus. Dans un article publié mardi, le site LaDépêche.fr met en garde les internautes face au développement d’une arnaque aux faux mail d'appel à l'aide qui peut coûter cher à vos amis ou contacts professionnels.

Mais de quoi s’agit-il ? Un internaute va découvrir du jour au lendemain que tous ses contacts disparaissent de son carnet d’adresses électroniques. Après avoir tenté en vain de les récupérer pendant plusieurs jours, le constat est clair : il ne peut rien faire et doit refaire le carnet d’adresses.

Le piège va alors apparaître deux ou trois jours plus tard. Une victime raconte ainsi à LaDépêche.fr que "tous ses amis et contacts qui étaient inscrits dans ce fameux carnet disparu ont reçu un message, via une adresse électronique très proche de la sienne, et comportant son prénom et son nom".

Plusieurs centaines d'euros 

Dans le mail, l’escroc qui se fait passer pour la victime demande de l’aide à ses amis, en expliquant qu’il est coincé à l’étranger, qu'il a perdu ses papiers et qu'il a donc besoin d’argent (plusieurs centaines d’euros). Il faut que le transfert se fasse par bons numérotés achetés dans un bureau de poste ou un tabac, précise le site d’information.

Lorsque des contacts tombent dans le piège et lui versent de l’argent, le malfaiteur va même encore plus loin en renvoyant un autre mail précisant qu’il a perdu les bons numérotés et qu’il faut lui renvoyer une nouvelle somme d’argent. Evidemment, rien n’a été perdu et il a récupéré le maximum d’argent possible.

A lire sur le même sujet - "Tu m’entends ?" : l’effrayante arnaque qui se développe par téléphone  

Publicité
Pour éviter au maximum les risques, ne répondez jamais aux mails douteux qui arrivent dans votre boîte électronique, même s’ils semblent provenir d’un contact sérieux. Pour en être certain, appelez ce correspondant pour lui demander s’il a bien envoyé ce courrier électronique. Vous pouvez également dénoncer ces arnaques sur la plateforme internet-signalement.gouv.fr.  
Publicité