Le ministre des Finances, Michel Sapin, a annoncé vendredi le retour de 28 milliards d’euros "sortis de l’ombre" au 25 juillet 2014 deux ans après l’instauration de l’amnistie fiscale.

Deux ans après avoir lancé la fameuse amnistie fiscale afin de rapatrier les exilés fiscaux en France, le ministre des Finances, Michel Sapin, a annoncé que pas moins de 28 milliards  d’euros d’avoirs initialement cachés dans les paradis ont été déclarés au fisc français par 29 024 repentis fiscaux. Ce chiffre est la dernière estimation effectuée par Bercy à la date du 25 juillet dernier.

• Lire aussi : Evasion fiscale : 11 000 fraudeurs repentis ont déjà remboursé un milliards d’euros à l’Etat

1,3 milliards d’euros de bénéfices

Publicité
Ces repentis fiscaux ont par ailleurs payé les impôts dus à l’Etat Français, assortis d’une amende pour exil fiscal. Au total, pas moins de 1,336 milliard d’euros a été ainsi récolté par le fisc français en deux ans. Ces chiffres sont très bien accueillis par le gouvernement lequel reste persuadé de pouvoir atteindre l’objectif initialement fixé. "Nous sommes quasiment sûrs d'atteindre l'objectif de 1,8 milliard fin 2014 et de disposer encore de recettes en 2015", a ainsi déclaré Michel Sapin. Ce dernier a par ailleurs encouragé nos compatriotes exilés fiscaux de rapatrier leurs actifs rapidement en France, notamment ceux placés en Suisse. Nos voisins helvètes se sont en effet engagés à supprimer le secret bancaire afin de permettre aux Etats de pouvoir mieux lutter contre l’exil fiscal. Ainsi les exilés fiscaux pas encore repentis devraient être prochainement connus.

A voir sur ce thème : L’UE a également fait de la lutte contre l’exil fiscal l’une de ses priorités