Contribution aux charges du service public de l’électricité, TVA, taxes sur la consommation finale d’électricité… Le Figaro a décortiqué une facture pour mieux comprendre ce que nous payons.  

La facture d’électricité peut parfois être salée. Et ce n’est pas les nombreuses taxes qui la composent qui vont la faire diminuer, à en croire une enquête du Figaro, qui a décomposé une facture d’un foyer pour bien comprendre ce que nous avons à payer.

Parmi ces taxes, l’une des plus importantes est sans doute la contribution aux charges du service public de l’électricité (CSPE). Sur une facture exemple de 353,83 euros, un usager aura payé la somme de 45,73 euros pour cette taxe, selon Le Figaro.

TVA, contribution tarifaire d’acheminement…

A cette contribution vient sans surprise s’ajouter la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) qui est ici de 53,68 euros. "L'abonnement est taxé sur la valeur ajoutée à 5,5 % et la consommation à 20%", précise le quotidien.

A cela s’ajoutent également des taxes moins connues, comme la contribution tarifaire d’acheminement, qui tourne autour de 7 euros pour la facture citée en exemple par Le Figaro, ainsi que les taxes sur la consommation finale d’électricité (TCFE), d’environ 22 euros.

Publicité
Ces dernières taxes, qui devraient normalement assurer aux collectivités locales des ressources pour financer les opérations d'investissement sur les réseaux électriques serviraient pourtant à abonder le budget des collectivités et alimenter les recettes des syndicats d’électricité. 

En vidéo sur le même thème : Des conseils sur la consommation de l’électricité 

Publicité