Le célèbre billet américain de 100 dollars affiche un nouveau look. Ce mardi, a été mis en circulation un billet de couleur jaune afin de lutter contre la contrefaçon.

Le billet vert de 100 dollars, le plus utilisé au monde, est devenu jaune. Ces billets, qui n’avaient pas été retouchés depuis 1969, sont facilement falsifiables. En effet, les chiffres interpellent : en 2012, ce sont 9,7 millions de dollars de faux billets de 100 qui circulaient aux Etats-Unis. A l’international, on comptait  56,8 millions de ces billets contrefaits.

Quels changements pour ce billet ?

Ce nouveau billet reste, tout de même, reconnaissable. L’effigie de Benjamin Franklin, l’un des pères fondateurs des Etats-Unis, se situe toujours au recto du billet. Tout comme l’indépendance Hall de Philadelphie, lieu de la signature  de la déclaration d’indépendance et de la Constitution des Etats-Unis, visible sur le verso.

Les changements sont donc sur le chiffre 100, maintenant écrit en jaune, placé en gros sur le côté du billet. Un encrier, également de couleur jaune, se situe à côté du visage de Benjamin Franklin. Il est orné de la Cloche de la liberté de Philadelphie, qui elle est d’une couleur passant du brun au vert selon l’inclinaison du billet.

Le billet "le plus contrefait de tous"

"C'est notre billet le plus utilisé sur le plan mondial. Entre la moitié et les deux tiers des billets de 100 dollars circulent en dehors des États-Unis et c'est aussi le plus contrefait de tous, en dehors des États-Unis" explique Sonia Danburg, chargée de la présentation du nouveau billet à la Réserve fédérale à Washington. Pour lutter contre cette contrefaçon, un élément a été mis place : il s’agit d’un ruban de sécurité bleu verticalement apposé au milieu du billet, et frappé du chiffre 100, ainsi que de la Cloche de Philadelphie en trois dimensions, qui semblent bouger au gré des mouvements du billet.

Publicité
Ce nouveau billet, mis en circulation mardi, apparaît avec deux ans et demi de retard. Cependant, les anciens billets de 100 dollars resteront valables sur le marché et n’auront pas besoin d’être changés.

En mai dernier, l’Europe avait également changé son billet de 5 euros. Celui-ci connaissait les mêmes problèmes de fraude que le billet américain.

Publicité