Fausses publicités dans les boites aux lettres, réparation de pièces non défectueuses… Les arnaques peuvent être nombreuses. La DGCCRF a mis en ligne 10 conseils pratiques pour éviter de se faire avoir.  

Le gouvernement a annoncé mardi le lancement d’une campagne nationale d’information et de prévention contre les pratiques frauduleuses liées au dépannage à domicile. "L’activité de dépannage à domicile constitue l’un des premiers postes d’enregistrement des plaintes reçues par les services de la DGCCRF : 8 845 plaintes de consommateurs enregistrées en 2014", rappelle la DGCCRF sur son site Internet.

Pour éviter au maximum les risques, cette dernière a donc mis en ligne 10 conseils pratiques, avec lesquels elle incite notamment à faire attention aux prospectus d’aspect officiel déposés dans les entrées d’immeubles, à élaborer sa propre liste de numéros d’urgence ou encore à demander à consulter les tarifs et exiger un devis détaillé et écrit avant toute intervention.

Voici les 10 conseils pratiques :

Publicité
Comme le rappelle également le site du ministère de l’Economie, "lors de l’intervention, le professionnel est tenu de vous communiquer, préalablement à la réalisation de tous travaux, un devis détaillé contenant les informations suivantes" : date de rédaction, nom et adresse de l’entreprise, nom du client, lieu d’exécution de l’opération, nature des réparations, décompte de chaque prestation, frais de déplacement s’il y a, somme globale à payer, durée de validité de l’offre et enfin caractère payant ou gratuit du devis. 
Publicité