Comment inverser la courbe du chômage ?

Trois ans qu'on nous annonce que ça va arriver. Et rien ne vient. Contrairement à TOUS nos voisins. Hollande en a fait la condition de sa candidature. Il a donc décidé de la provoquer artificiellement avec la formation de 500 000 chômeurs. La bonne nouvelle c'est qu'on s'intéresse au chômage, la mauvaise c'est qu'on le maquille au lieu de s'attaquer aux causes véritables. Dommage.

BLACK MONDAY

Si les investisseurs envisageaient un démarrage de l'année en douceur après la trêve des confiseurs, ils ont dû être surpris. Quelle journée ! L'effondrement des marchés chinois a entraîné toutes les places financières sans exception avec des baisses de plus de 2%. Mardi matin, les marchés se sont un peu stabilisés. C'est le cessez-le-feu, on évacue, déjà, les blessés. Impossible cependant de tirer des conclusions hâtives pour l'année sur la base d'un premier jour de trading...

LA TECHNO PARADE

Dans la déroute boursière de lundi, les grosses valeurs technologiques ont été particulièrement touchées. On a vu des chouchous de 2015 s’effondrer. Comme Amazon en chute de 6% après avoir plus que doublé en 2015. Même tarif ou presque pour les Google, Facebook ou encore Netflix. Il faut dire que le Nasdaq, le marché des valeurs technos, est le marché américain qui avait le mieux résisté. On sent un certain essoufflement pour un secteur où les valorisations ont atteint des records. Il y a un signe qui ne trompe pas. C’est le nombre d’introductions en Bourse de valeurs technologiques. Il s’est littéralement effondré en 2015 entraînant une chute générale des introductions en Bourse aux États-Unis. Peu d’entreprises se sont risquées à tenter l’épreuve de la Bourse. Elles ont préféré se financer avec des fonds spécialisés.

DES LICORNES EN PAPIER

Est-ce plutôt un bon signe que ces grandes start-ups se financent facilement en dehors de la Bourse, surtout qu’on n’a jamais eu autant de licornes aux États-Unis ? On peut voir ça comme ça. L’argent est abondant encore aux États-Unis et les fonds sont prêts à investir dans les start-ups. Mais ces fonds ont besoin de tourner. Ils ont besoin de céder leurs participations en Bourse pour faire de la performance réelle et récupérer des liquidités pour les réinvestir ailleurs. Et à l’épreuve de la Bourse, les valorisations souvent artificielles de ces licornes ont tendance à s’évaporer ce qui ne les encourage pas à s’introduire. 2016 pourrait donc être l’année-vérité sur les valorisations des start-ups technologiques et c’est plutôt sain. Quant aux monstres du secteur technologique américain, quelles que soient leurs valorisations, ils continueront à dominer le monde.

À QUI LE TOUR ?

Sale début d'année pour les Michel du spectacle... Après Michel Delpech, Michel Galabru... À qui le tour ? Il paraît que Michel Drucker se planque et que Michel Bouquet hésite à remonter sur les planches.

LES BANQUES DE DEMAIN

Ne seront pas que les banques que nous connaissons aujourd'hui. Les géants de la techno se sont déjà lancés dans la bataille. Et ils ne seront pas les seuls. C'est au tour, et c'est totalement logique, d'Orange de se lancer avec le rachat de Groupama Banque pour créer Orange banque. Les autres vont suivre.

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR

L'immobilier repart en France. Pour l'instant c'est le nombre de transactions qui repart après 4 ans de stagnation. C'est plutôt un bon signe.

TSU : TOUT SAUF UBER ?

General Motors va investir 500 millions de dollars dans le principal concurrent d'Uber aux États-Unis, Lyft, soit la moitié de la levée totale. Il faut dire que même avec sa valorisation de plus de 5 milliards, Lyft fait figure de nain face aux 65 milliards d'Uber mais on sent que de plus en plus d'acteurs veulent contrebalancer la puissance d'Uber. Au-delà de l'aspect financier, GM et Lyft envisagent de créer un réseau de voitures autonomes. Selon Le Figaro, Google et Ford annonceront le même projet au CES de Las Vegas. Chauffeur Uber c'est déjà un métier du passé...Tout va vite.

LE SCANDALE DU JOUR

C'est difficile d'en choisir un, tant il y en a. Surtout dans la fonction publique. Alors tenez-vous bien. Pour avoir dépensé plus de 40000 euros en taxis, 40 000 euros de VOTRE argent, alors qu'elle avait un chauffeur à disposition, Agnès Saal est punie... On s'attend au pire... Mais finalement, elle sera exclue 2 ans de la fonction publique. ET si vous lisez entre les lignes sur ces deux ans, il n'y a que 6 mois ferme. Le reste, c'est avec sursis ??? Et elle ne perd aucun de ses avantages...Pas étonnant qu'elle se soit dès lundi soir abonnée à Uber.

L'AUTRE BONNE NOUVELLE DU JOUR

Belle hausse du marché automobile français en 2015. Plus 6.8%. Et en plus, les dix voitures les plus vendues en France sont françaises ! Cocorico.

LE SUJET DU JOUR

La barbe de 3 jours d'Emmanuel Macron pour le premier conseil des Ministres. Et on ose dire que le microcosme parisien est déconnecté de la réalité du pays.

L'AUTRE SUJET DU JOUR

Zidane devient l'entraîneur du Real Madrid.

ON NE CHANGE PAS UNE MÉTHODE QUI GAGNE

Les États-Unis ont un produit qui fonctionne parfaitement : les amendes. Dans tous les secteurs. Et il n'est donc pas surprenant de voir les États-Unis annoncer hier qu'ils attaquaient Volkswagen pour la fraude sur les diesels et ils réclament...20 milliards de dollars. Ils en obtiendront 5. La machine à amendes continue à tourner.

LE CHIFFRE (INCROYABLE) DU JOUR

40%. C'est la part de marché d'Amazon dans l'e-commerce américain pendant la période des achats de Noël. 40%. Quelle domination.

VOILÀ C'EST TOUTBONNE JOURNÉEMAY THE FORCE BE WITH YOU

Edito publié sur MonFinancier.com le 5/01/2016.