Un an quasiment après les révélations du producteur Vincent Maraval à propos des salaires des acteurs français, le Conseil national du cinéma (CNC) a présenté les premières propositions. Ces dernières sont inspirées du rapport Bonnell sur le financement et la production du cinéma.

©CC

Le Centre national du cinéma (CNC) a récemment présenté 50 propositions pour réformer le modèle du cinéma français. Dans ce plan figure un volet consacré aux salaires des acteurs : encadrer les rémunérations pour éviter certaines dérives.

• Lire aussi : Les acteurs français sont-ils trop payés ?

Rentabiliser plus de films

Les dispositions préconisées par le rapport de René Bonnell devraient très certainement amorcer une refonte du modèle du cinéma français. Et pour cause, tandis que ce dernier ne cesse de perdre du terrain face au mastodonte américain, le CNC souhaite en effet encadrer les salaires des acteurs ou du moins modifier le système.

Publicité
Actuellement, les rémunérations des acteurs sont définies au préalable de la sortie du film, peu importe le succès que ce dernier aura dans les salles obscures. Chaque film devrait ainsi obligatoirement déclarer son coût définitif, ce via l’expertise certifiée d’un commissaire aux comptes. Cette proposition viserait à limiter les films à gros budgets peu rentables ainsi que les salaires astronomiques des acteurs –à l’image de Dany Boon- lesquels ont été virulemment dénoncés par le directeur de Wild Bunch, Vincent Maraval.

A voir sur ce thème : la bande-annonce de Welcome to New-York, film sur DSK produit par Vincent Maraval

mots-clés : Cinéma, France, René
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet