Démodés, trop connotés, difficiles à porter... certains prénoms et noms ne font pas l’unanimité, y compris chez ceux qui les portent. Mode d'emploi pour le ou les changer.  

1 - A qui cela s'adresse-t-il ?

Un changement de nom reste exceptionnel. Aujourd'hui, près de 3000 Français chaque année font cette démarche et 93% des demandes sont acceptées.

Qui peut le demander : toute personne majeure et toute personne mineure âgée de plus de 13 ans, représentée par ses parents ou son tuteur légal.

Publicité
Pour quel motif : elle doit cependant justifier que son nom actuel lui porte préjudice. Celui-ci doit être difficile à porter en raison de sa consonance ridicule ou péjorative, de sa consonance étrangère (en vue d'une meilleure intégration sur le territoire français), de sa complexité à être prononcé, ou même en raison d'une condamnation pénale très grave (vous portez le nom d'une personne célèbre avec une mauvaise réputation). La personne peut également choisir de prendre le nom de famille d'un ascendant qui risquerait de disparaître.

Quel nom choisir : la personne peut choisir un nom parmi ceux existants chez ses ancêtres* ou en créer un à partir de son nom actuel (anagramme, simplification, traduction…)

* il lui faudra en revanche établir la preuve de la filiation

Publicité