Certaines banques n’hésitent pas à appliquer des taux de remboursement de découvert très élevés, comme l’explique Le Parisien mardi. Explications.  

Dans un article publié mardi, le quotidien Le Parisien s’attarde sur les frais engendrés par les découverts des clients de banques françaises. Et c’est un marché qui fait gagner beaucoup d’argent à ces dernières.

"En 2016, les tarifs des banques tournent autour de 190,50 euros par an en moyenne. Leur analyse détaillée révèle qu'environ un tiers correspond au prix de la carte bancaire, un tiers aux frais de tenue de compte et le dernier tiers... au coût des découverts !", explique le journal.

Un tiers des Français en découvert chaque mois

L’encours des découverts a augmenté de 22,5% en 10 ans. Et les coûts pour un découvert autorisé peuvent être très élevés : d’environ 8% pour les banques en ligne jusqu’à 16% chez BNP Paribas. "Quand le plafond autorisé est dépassé, ils peuvent atteindre 16% dans les banques en ligne et 18% dans certaines banques traditionnelles", précise Le Parisien.

Si aucun chiffre global officiel n'a été dévoilé, ces frais rapporteraient plusieurs milliards de revenus annuels pour l'ensemble des banques françaises, à en croire le quotidien. 

Publicité
Une étude publiée en 2013 par le site Panorabanque.com montrait que 65% des Français dépassent leur découvert autorisé au moins une fois par an, 49% au moins une fois par trimestre, et 28% au moins une fois par mois.
Publicité