277 banquiers millionnaires dans seulement trois banques françaises : c’est le résultat d'une enquête du journal Les Echos, qui a recensé les riches salariés des établissements bancaires de l’Hexagone et d’Europe.  

Ils amassent un beau paquet d’argent. Les banquiers des établissements français gagnent bien leur vie, à en croire une étude réalisée par Les Echos, publiée dimanche. Selon le quotidien économique, pas moins de 277 banquiers travaillant dans l’une des trois banques BNP Paribas, Société Générale et Natixis, ont perçu une rémunération annuelle supérieure à un million d’euros en 2014.

Dans le détail, la BNP Paribas, plus grosse banque d’investissement française, compte 149 millionnaires, la Société générale en dénombre 109 et Natixis 19. La rémunération moyenne de l’ensemble des salariés de la Société générale est néanmoins supérieure à celle de la BNP Paribas, avec 54 846 euros bruts annuels contre 52 018 euros. Les trois établissements sont les seuls en France à avoir communiqué ces éléments pour le moment.

816 millionnaires chez Deutsche Bank

Ces résultats montrent une hausse bien plus importante que les années précédentes. "Il y a deux ans, sur les seules données agrégées connues pour la France, une centaine de moins (177) étaient comptabilisés et 162 en 2011, selon les chiffres de l’Autorité bancaire européenne (EBA)", précise le quotidien.

Publicité
En Europe, certains établissements sont tout de même encore très loin devant. C’est le cas notamment de la banque britannique HSBC, première banque européenne, qui compte 320 millionnaires. Mais c’est la Deutsche Bank qui se classe en tête du classement, avec 816 salariés touchant au moins 1 million d’euros par an.  

En imagesSalaires : combien sont payés les patrons des grandes banques françaises ?

Jean-Laurent Bonnafé, BNP Paribas : 3,44 millions d'euros en 2013 (+8,1% par rapport à 2012)

Les Echos ont dévoilé les rémunérations des patrons des grandes banques françaises. La tendance générale est à un revenu fixe relativement stable... C'est le revenu variable qui a considérablement augmenté depuis l'année dernière, ce qui montre bien que pour les banques, la crise est passée et qu'on repart de l'avant.    En 2013, le patron d...

Frédéric Oudéa, Société générale : 2,71 millions d'euros en 2013 (+8,5% par rapport à 2012)

Jean-Paul Chifflet, Crédit Agricole SA : 2,14 millions d'euros en 2013 (+38,8% par rapport à 2012)

Laurent Mignon, Natixis : 1,77 million d'euros en 2013 (+14,8% par rapport à 2012)

François Pérol, BPCE : 1,45 million d'euros en 2013 (+29,4% par rapport à 2012)

Philippe Wahl, La Banque postale : 340 398 euros en 2013

Autres diaporamas