Erreurs moins visibles, augmentations de prélèvements masquées… La mise en place progressive du bulletin de paie simplifié inquiète les syndicats.  

Début février, le Premier ministre, Manuel Valls, a présenté de nouvelles mesures pour simplifier la vie des salariés et chefs d’entreprise. Parmi elles, une nouvelle version des bulletins de paie, jugés jusqu'à présent trop compliqués par le gouvernement.

"Seulement 11 entreprises, dont la Société Générale et la BNP, sont concernées cette année. Les 100 000 salariés de ces sociétés expérimenteront ce nouveau bulletin de paie simplifié. Le dispositif s'élargira, l'an prochain, aux entreprises de plus de 300 salariés avant d'être généralisé en 2018", précise MYTF1News.

Des erreurs moins visibles

Il s’agit en effet de rendre le bulletin de paie plus lisible, en supprimant des lignes et en regroupant les différentes cotisations par thèmes : retraite, santé, contribution de l'employeur, allègements de charges.

Publicité
Ce qui peut poser quelques problèmes, à en croire le syndicat Force Ouvrière, selon lequel "près d'un salarié sur trois a en effet déjà découvert des erreurs sur son bulletin de paie, grâce aux détails qui y figurent", cité par LCI. Des erreurs qui pourraient ne plus être découvertes par les salariés. Du côté de la CGT, on s’inquiète également de voir des augmentations de prélèvements, précise France Bleu

Pour les plus inquiets, le détail du bulletin simplifié sera expliqué sur le site internet Service-public.fr.

En vidéo sur le même thème : La fiche de paie bientôt simplifiée, découvrez ce qui va changer 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité