Après la réduction de son propre salaire de 30%, François Hollande a décidé de mettre tout l'Elysée au régime... Voitures, personnel, hôtels, transports... Tout y passe ! Le point avec Planet.fr.

D'après les chiffres qu'a pu se procurer Le Parisien, le budget de l'Elysée va être resserré en 2013, et ne plus représenter que 105 millions d'euros. Il y a quelques mois, le président de la République avait décidé de diminuer son salaire de 30%, mais aujourd'hui, c'est tout l'Elysée qui va devoir se mettre au régime.

Ainsi, même si des efforts avaient déjà été commencés sous l'ère Sarkozy, l'année 2013 verra un budget encore plus resserré. Le Parisien précise ainsi que "l'Elysée s'apprête à réduire les frais de blanchisserie", et il devrait en être de même "pour le poste alimentaire".

Du côté des voitures, même diète ! Il y a désormais 14 voitures en moins et ce ne sont plus les mêmes modèles. François Hollande roule désormais en DS5, alors que Nicolas Sarkozy empruntait une Velsatis. Un conseiller de l'Elysée explique au Parisien que "la Velsatis de Sarkozy consomme 19 litres au 100, la DS5 de Hollande, seulement 5 litres".

"Le cap des 100 millions est atteignable"Le personnel de l'Elysée diminue également. La baisse d'effectif devrait permettre une économie de plus de 3,2 millions d'euros sur une année en salaires. Comparé à la période où Nicolas Sarkozy occupait le poste de président, le nombre de conseillers présidentiels est passé de 46 à 40, les chargés de missions de 28 à 25, et les agents de sécurité de 89 à 63.

Enfin, l'hébergement et les transports seront aussi drastiquement surveillés. Désormais, "le choix des hôtels sera passé au peigne fin". Ce fut déjà le cas il y a quelques jours, lors du déplacement de François Hollande à New York, en compagnie de 60 personnes. Les services de l'Elysée avait réussi à négocier une belle réduction sur le prix des nuitées dans les chambres de l'hôtel. Niveau transport, l'avion présidentiel, plus connu sous le nom de "Air Sarko One", ne sera plus utilisé que pour les voyages de longue distance.

Publicité
René Dosière, député PS spécialiste des comptes de l'Etat, estime que "la diminution qu'opère François Hollande est sans commune mesure avec le passé récent [...] Une baisse de 2 millions, c'est déjà pas mal". Il tient tout de même à préciser que "compte tenu de l'ampleur de la baisse pour 2013, le cap des 100 millions d'euros de dépenses est aujourd'hui parfaitement atteignable. L'Elysée peut encore faire des économies".

© BERTRAND GUAY / AFP

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité